"Gotham" saison 1 épisode 10 : "Lovecraft", Alfred profession super-héros

Le service METRONEWS
Publié le 25 novembre 2014 à 18h39
"Gotham" saison 1 épisode 10 : "Lovecraft", Alfred profession super-héros

RECAP - Ce lundi la FOX a diffusé le mid-season finale, dernier épisode de la première partie de saison de "Gotham". Et alors que Bruce et Selina Kyle doivent faire face à des tueurs professionnels, Alfred se la joue super-héros pour aller les sauver.

Pour son dernier épisode de l'année, "Gotham" s'ouvre avec une très chouette scène d'introduction. Un groupe de tueurs professionnels infiltrent la demeure Wayne pour mettre la main sur la jeune Selina Kyle, invitée de Bruce depuis l'épisode précédent. Et alors que les deux jeunes s'enfuient vers la ville, c'est Alfred qui s'engage à les protéger et les retrouver. Avec "Lovecraft", le personnage nous montre qu'il est bien plus qu'un simple majordome. Il endosse son costume de badass et met hors circuit quelques tueurs grâce à ses techniques de combat et sa maitrise des armes.

Tout cela est évidemment connecté au meurtre des parents de Bruce dont Selina Kyle a été témoin. Et la jeune orpheline doit être supprimée. Cette course-poursuite permet à Gotham d'explorer un nouveau duo, celui d'Alfred et de Bullock, laissant Gordon agir de son côté et trouver Dick Lovecraft. Si l'association Gordon/Bullock fonctionne plutôt bien depuis le début de la saison, ce nouveau duo marche mieux et leurs échanges sont efficaces.

Un changement de dynamique pour la suite ?

Depuis le premier épisode "Gotham" a passé beaucoup de temps à développer les intrigues entourant l'idéaliste Gordon et l'ambitieux et dangereux Pingouin, depuis quelques épisodes la tendance s'inverse et le jeune Bruce prend un peu plus d'importance. Alfred et Selina, qui gravitent autour, et ce dernier, sont devenus trois des personnages les plus solides et intéressants du show. Quand il s'agit de développer ses personnages, et de ne pas les faire apparaître que quelques secondes, "Gotham" le fait très bien. Mais elle ne peut s'empêcher de faire des clins d'oeil évitables, comme l'apparition inutile d'Ivy ici.

De son côté, le Pingouin démontre, en une simple phrase, qu'il règne en silence sur toute la mafia de la ville, il tire les ficelles d'un conflit à grande échelle. Mais "Lovecraft" nous pose une question : Y'a une plus grande puissance au-dessus de la mafia ? Une puissance responsable du meurtre des Wayne. Dick Lovecraft semble le savoir, mais se fait tuer avant qu'il ne puisse révéler quoi que ce soit à Gordon. Un meurtre déguisé en suicide et qui envoie le jeune policier à l'asile d'Arkham dans un nouveau boulot d'agent de sécurité.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info