Grève des scénaristes à Hollywood : et s’ils étaient bientôt remplacés par l’intelligence artificielle ?

Publié le 5 mai 2023 à 19h00, mis à jour le 14 juillet 2023 à 16h56

Source : TF1 Info

L'utilisation de l'intelligence artificielle fait partie des points de discorde entre les studios hollywoodiens et les scénaristes en grève.
Plutôt que de l'interdire, les syndicats cherchent à l'encadrer afin de préserver la rémunération des auteurs.
Menace pour la profession ou perspective d'innovation ? Le débat ne fait sans doute que commencer.

Et si la prochaine saison tant attendue de The Last of Us était écrite par une machine ? Si la rémunération et les conditions de travail des scénaristes sont au premier plan de la grève qui a débuté à Hollywood en début de semaine, l’utilisation de l’intelligence artificielle est une source d’inquiétude bien réelle au sein de la profession. Au cours des dernières négociations, la Writer’s Guild of America (WGA), principal syndicat du secteur, a en effet demandé un encadrement du recours à cette nouvelle technologie. Un encadrement… Mais pas son interdiction.

Sur le site de Variety, le journaliste spécialisé Gene Maddaus explique que la WGA n’est pas opposée à l’utilisation d’un logiciel comme ChatGPT pour l’écriture d’un script à condition que le scénariste conserve la paternité – et les revenus - de son travail. Deux cas de figures sont envisagés. Dans le premier, le scénariste pourrait faire appel à l’IA et s’attribuer le fruit de leur collaboration. Dans le second, un cadre du studio pourrait confier un pitch à la machine, charge ensuite à un scénariste "humain" de réécrire et/ou de fignoler le résultat qu’il signera de son nom.

Des tentatives déjà en cours ?

La perspective paraît surréaliste ? Elle est prise très au sérieux Outre-Atlantique. "Le défi, c’est de s’assurer que ces technologies sont des outils utilisés par les auteurs et non des outils utilisés pour les remplacer", résume auprès du Hollywood Reporter John August, le scénariste Big Fish de Tim Burton, par ailleurs membre du comité de négociation de la WGA avec les majors. "Le problème, c’est que plus tard, on pourrait voir un producteur ou le dirigeant d’un studio essayer d’utiliser l’un de ces outils pour faire le travail d’un scénariste."

Recourir à l’intelligence artificielle pourrait en effet être tentant afin d’accélérer les cadences de production, à l’heure où les plateformes ont démultiplié l’offre et la demande de nouveaux programmes. Ou en cas de conflit social ? Pour certains, ce n’est plus du tout de la science-fiction. "Je peux vous affirmer que des gens sont déjà en train de faire écrire des scénarios par l’intelligence artificielle", révèle l’avocat spécialisé Leigh Brecheen. "Et plus la grève va durer, plus certains investiront d’argent dans ce domaine."

Un journaliste du site Deadline a commandé à ChatGPT le pitch d'un reboot de la série "Mad Men". Le logiciel lui a fourni le résultat en 30 secondes...
Un journaliste du site Deadline a commandé à ChatGPT le pitch d'un reboot de la série "Mad Men". Le logiciel lui a fourni le résultat en 30 secondes... - HBO

L’intelligence artificielle est-elle capable d’écrire un scénario totalement original ? De fournir l’adaptation clé en mains d’un roman ? Ou d'être la béquille de producteurs en manque d'inspiration ? Peter White, journaliste du site Deadline, s’est amusé à demander à ChatGPT de lui fournir un pitch pour un reboot contemporain de Mad Men, la série à succès de Matthew Weiner avec Jon Hamm qui se déroulait dans une agence publicitaire, dans le New York des années 1960. Et le résultat est plutôt surprenant…

"Notre protagoniste principal est la nouvelle directrice de création d’une grande agence de publicité, déterminée à laisser sa marque dans l’industrie", a répondu le logiciel en moins de 30 secondes. "En cours de route, elle devra composer avec la culture d’entreprise à l’ancienne, dominée par les hommes, ainsi qu’avec une nouvelle génération de milléniaux ambitieux. Avec des histoires d’ambition, de luttes de pouvoir et de politique de bureau, Mad Men fera appel à un tout nouveau public, tout en conservant l’esprit et le charme de son incarnation originale."

Voilà pour le point de départ. Mais l’intelligence artificielle est-elle capable de pondre une saison complète, épisode par épisode ? Une intervention humaine serait-elle réellement nécessaire pour arrondir les angles ? "Toutes les conversations sur l’IA à ce stade sont polarisées", juge Amy Webb, la patronne du Future Today Institute, une agence de consulting interrogée par The Hollywood Reporter. "C’est binaire. À entendre certains, elle va inaugurer un enfer apocalyptique ou bien une utopie totale. Ce qui serait mieux, c'est de se demander si cette grève n’est pas l’occasion de repenser notre approche de l’utilisation de la technologie." Vraiment ?


Jérôme VERMELIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info