La Médiasphère

Gros flop pour "La Rue des Allocs" : la polémique ne profite pas au programme controversé de M6

Valérie Aknin
Publié le 18 novembre 2016 à 12h14
Gros flop pour "La Rue des Allocs" : la polémique ne profite pas au programme controversé de M6

ÉCHEC – Ce jeudi 17 novembre, M6 diffusait les deux derniers numéros de "Rue des allocs", programme controversé racontant le quotidien des habitants d'un quartier d'Amiens qui vivent avec les minimas sociaux. Avec 1.5 millions de téléspectateurs en moyenne, c'est un échec pour la chaîne...

Gros flop pour M6. Hier, "Rue des allocs" s’est contenté de 1,52 million et 1,28 million de téléspectateurs en moyenne pour ses deux épisodes diffués jusqu’à 23h18, soit 6,1% et 6,6% des 4 ans et plus. Un très mauvais score pour la chaîne qui avait refusé de déprogrammer suite au conflit avec la maire d’Amiens. Si l’émission a fait couler beaucoup d’encre, elle est loin d’avoir convaincu le public. Au mois d’août, elle n’avait rassemblé que 1,8 million de français, soit 11,2% de parts de marché pour ses deux premiers épisodes. Des chiffres faibles, qui ne vont pas en s’arrangeant. 

Jeudi matin, la maire d'Amiens Brigitte Fouré avait exprimé son mécontentement dans "La Médiasphère" sur LCI. L'édile avait en effet demandé à la chaîne de reporter la diffusion des deux épisodes suite au décès, début novembre, d'une famille de quatre personnes dans le quartier Saint-Leu. "J’appelle les téléspectateurs à exercer leur pouvoir de regarder ou pas cette émission qui relève de la téléréalité plutôt que du reportage journalistique" avait-elle lancé, évoquant la peine des proches de cette famille décimée. Visiblement, elle a été entendue... 

La rue des Allocs : la maire d'Amiens "choquée" par le maintien de la diffusionSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

Pour rappel, "Rue des allocs : l’entraide au quotidien" s’intéresse au quotidien de personnes vivant avec moins de 1000 euros par mois. Une émission jugée honteuse car elle stigmatise les habitants d’Amiens, victimes de la pauvreté. Beaucoup reprochent aussi à l’émission d’enchaîner les clichés (alcoolisme, violence, décès, etc.) et d’avoir un résultat peu glorieux : faire de la misère sociale un spectacle télévisé.


Valérie Aknin

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info