Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

David Beckham confie son compte Instagram à une médecin ukrainienne

Jérôme Vermelin
Publié le 21 mars 2022 à 17h06
JT Perso

L’ancien footballeur a confié les clés de son compte Instagram à une médecin de Kharkhiv ce dimanche.
L’occasion de partager le quotidien des soignants pendant le conflit avec ses millions d’abonnés.

Même à la retraite, David Beckham reste l’un des sportifs les plus populaires de la planète, n’hésitant jamais à mettre sa notoriété au service de nobles causes. Dernier exemple ce dimanche puisque durant 24 heures, l’ancien joueur de Manchester United et du PSG a confié sa page Instagram, suivie par 71,6 millions d’abonnés, à Iryna, une médecin anesthésiste pour enfants de Kharkiv. L’occasion pour la jeune femme de montrer au monde entier le quotidien de l’établissement hospitalier où elle travaille, en plein conflit.

Dans l’une des séquences postées en story, on peut voir Yana, une jeune maman avec dans ses bras son bébé né avec des problèmes respiratoires et dont la maison a été détruite. "Nous travaillons sept jours sur sept 24 heures sur 24h", écrit la soignante. "Nous risquons probablement nos vies, mais nous n’y pensons pas du tout. Nous aimons notre travail. Les médecins et les infirmières ici, nous nous inquiétons, nous pleurons, mais aucun d'entre nous n’abandonnera." 

David Beckham, 46 ans, est ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF depuis 2015. Depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, il a multiplié les messages et les appels aux dons. Sur le site officiel de l’organisation, un lien permet de collecter des fonds en faveur des enfants victimes de la guerre.

Outre le transport de denrées alimentaires, de vêtements et de médicaments, le programme Blue Dot de l'UNICEF permet de créer des zones de transit destinées aux enfants qui ont besoin de soins critiques ou qui ont été contraint de quitter leur habitation avec leur famille.

Lire aussi

Le Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés a annoncé ce dimanche que dix millions de personnes avaient désormais quitté leur foyer en raison de la guerre.  D'après l'Unicef, plus de 1,5 million d'enfants feraient partie de ceux qui ont fui à l'étranger, en grande majorité en Pologne.


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info