Harcèlement au palais : Buckingham ne révélera pas les résultats de l’enquête contre Meghan

Delphine DE FREITAS
Publié le 30 juin 2022 à 11h20
JT Perso

Source : JT 20h WE

Des investigations privées sur les accusations de harcèlement envers l’épouse du prince Harry ont conduit à des "améliorations" dans la politique de ressources humaines du palais.
La duchesse de Sussex était accusée d’avoir malmené des employés et d’avoir poussé à la démission deux assistants personnels.
Mais ne comptez pas sur les services royaux pour en dire plus sur le contenu des auditions.

C’est le secret le mieux gardé de la couronne. Celui aussi que la presse britannique essaiera sans aucun doute d’exhumer coûte que coûte. Buckingham Palace a choisi de ne jamais publier le contenu de l’enquête menée en interne sur les accusations de harcèlement portées contre Meghan Markle. Lors de ses trois années passées auprès de la famille royale, la duchesse de Sussex se serait mal comportée avec les employés. Elle aurait même poussé deux assistants personnels à prendre la porte de leur plein gré. Des faits que la principale intéressée a toujours démentis avec la plus grande vigueur.

Préserver l'anonymat des témoignages et adoucir les relations avec les Sussex

Les accusations avaient été portées au printemps 2021, peu avant la diffusion de l’interview confession de l’épouse du prince Harry chez Oprah Winfrey. Le palais avait dégainé dans la foulée, confiant l’affaire à un cabinet d’avocats payés par des fonds privés pour tirer au clair cette affaire. Les représentants de Meghan avaient alors dénoncé "une campagne de diffamation calculée". Des sources royales indiquent aux médias britanniques, dont Skynews et ITV, que les investigations sont terminées et ont amené à "des améliorations" en termes de ressources humaines. Sans toutefois préciser lesquelles. Objectif ? Préserver l’anonymat des personnes ayant témoigné.

Seuls les membres seniors de la famille royale et les plus anciens des secrétaires privés auraient pu avoir accès aux résultats complets de cette enquête. Le DailyMail précise que les investigations ont porté sur la manière dont les accusations de harcèlement avaient été gérées en interne et non sur leur contenu précis. Le palais "a clairement donné la priorité à la paix avec Meghan et Harry plutôt qu'à leurs effectifs", analyse la correspondante royale du tabloïd Rebecca English.

Lire aussi

Révélé il y a 15 jours par le Sunday Times, la préservation des données de l’enquête pour harcèlement a été confirmée par le palais à l’occasion de la présentation du rapport annuel sur les finances de la monarchie. Le Sovereign Grant, l’allocation annuelle du Trésor public aux Windsor, a augmenté de 465.000 eurospour attendre 100 millions d’euros. Les dépenses de la famille royale ont, elles, grimpé de 17% par rapport à l’an dernier, soit 118 millions d’euros. Des chiffres qui ne figuraient en Une d’aucun journal ce jeudi 30 juin, la presse préférant la défaite de la prodige du tennis britannique Emma Raducanu au deuxième tour de Wimbledon au face à la Française Caroline Garcia.


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info