Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

"J'ai cru que j'allais être violée" : la masseuse des stars raconte son premier rendez-vous avec Harvey Weinstein

par Jérôme VERMELIN
Publié le 3 novembre 2022 à 19h13
JT Perso

Source : TF1 Info

Entamé début octobre, le procès du producteur Harvey Weinstein se poursuit à Los Angeles.
Mercredi, la cour a recueilli le témoignage d’une masseuse qui dit avoir été agressée sexuellement par son client.
D’abord honteuse, elle a fini par dévoiler l’affaire sur les conseils de la star australienne Mel Gibson.

Comme la majorité des femmes qui accusent Harvey Weinstein de viol ou d’agression sexuelle en Californie, elle a choisi de témoigner de manière anonyme. Jane Doe #3, une masseuse professionnelle, a pris la parole ce mercredi  2 novembre au procès qui a débuté le 10 octobre à Los Angeles. Sa clientèle ? Des stars de premier plan qui la reçoivent à leur domicile ou dans une chambre d’hôtel, parfois en petite tenue, mais sans jamais la moindre ambiguïté, a-t-elle expliqué à la barre. Jusqu’à son premier rendez-vous en 2010 avec l’ancien patron de Miramax, dans la suite d’un palace de Beverly Hills.

Sur place, elle effectue son travail comme si de rien n’était, Harvey Weinstein la félicitant à plusieurs reprises sur ses techniques de massage. Mais au bout de 40 minutes, le producteur aurait mis fin à la séance de manière abrupte. La jeune femme décide alors d’aller se laver les mains dans la salle de bains et de remballer ses affaires. Sauf que son client aurait soudain surgi devant la porte… son pénis à la main. "Il m’a dit : 'Regarde-moi, dis-moi que ma b… est grosse. Regarde-moi. Regarde-moi. Putain regarde-moi !'", a-t-elle raconté en imitant la grosse voix de son agresseur présumé.

Il se soulage... et lui propose un contrat d'édition

"Terrifiée", la masseuse affirme que Harvey Weinstein lui aurait attrapé la poitrine d’une main, tout en continuant à se masturber de l’autre. "D’ordinaire, je fais confiance à mes clients", a-t-expliqué à la procureure Marlene Martinez qui l’interrogeait. "Je n’aurais jamais cru que l’un d’entre eux oserait se comporter comme ça. J’étais choquée, je lui demandais ce qu’il fabriquait, je lui disais que c’était inapproprié. Mais il continuait à hurler sur moi. J’ai cru que j’allais être violée."

Mais le plus glauque reste à venir. Après avoir éjaculé sur la moquette de la suite, Harvey Weinstein aurait soudain changé de comportement. "Il m’a dit : 'Maintenant, je peux te faire confiance, nous sommes des amis. Tu peux tout me demander. Et moi, je vais t’obtenir un contrat pour écrire un livre sur le massage'", a raconté la jeune femme. Après cet échange surréaliste, elle affirme avoir été raccompagnée et payée par Barbara Schneeweiss, l’assistante personnelle de son client. "Mais je n’ai rien osé lui dire, je n’étais pas à l’aise."

Avec son pouvoir et son influence dans l’industrie, j’aurais été connue comme la masseuse qu'on ne peut pas laisser seule avec un client

La masseuse d'Harvey Weinstein

"Naïve" de son propre aveu, Jane Doe #3 reviendra masser Harvey Weinstein à plusieurs reprises. Avec à chaque fois un scénario similaire, malgré ses suppliques. Lorsque la procureure lui demande pourquoi elle n’a pas porté plainte à l’époque, elle explique qu’elle avait honte. Mais aussi peur pour sa situation professionnelle. "Avec son pouvoir et son influence dans l’industrie, j’aurais été connue comme la masseuse qu'on ne peut pas laisser seule avec un client au risque de se faire poursuivre en justice."

C’est finalement en 2015 qu’elle va porter l’affaire sur la place publique grâce au soutien d’un autre client bien connu du grand public, un certain… Mel Gibson. "C’est la première personne à qui j’ai enfin parlé", a-t-elle expliqué. L’acteur australien lui aurait proposé d’appeler la police, ou de la mettre en relation avec un avocat, avant de l’orienter vers la journaliste d’investigation Allison Weiner, qui a enregistré son témoignage par téléphone à l’époque.

Lire aussi

Le héros de L’Arme Fatale prend cette affaire très à cœur puisqu’il a demandé à être placé sur la liste des nombreux témoins qui vont s’exprimer durant le procès, qui devrait durer près de deux mois. Accusé de viols et d’agressions sexuelles, mais aussi d’être un prédateur sexuel, Harvey Weinstein risque jusqu’à 140 ans de prison en Californie. Lors de son premier procès, au printemps 2021 à New York, il a écopé d’une peine de 23 ans derrière les barreaux qu’il purge actuellement.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info