Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

Son nouveau procès s’ouvre à Los Angeles : que risque vraiment Harvey Weinstein ?

par Jérôme VERMELIN
Publié le 10 octobre 2022 à 12h29
JT Perso

Source : TF1 Info

Accusé de viols et agressions sexuelles, Harvey Weinstein est jugé à partir de ce lundi à Los Angeles.
Au printemps 2020, l'ancien producteur a déjà été condamné à 23 ans de prison ferme.
En cas de nouvelle condamnation, il pourrait ne jamais retrouver la liberté.

Hasard du calendrier, le deuxième procès d’Harvey Weinstein s’ouvre à quelques jours de la sortie de She Said, le film consacré à l’enquête des journalistes du New York Times qui a entraîné sa chute en 2017. Accusé de harcèlement et d’agressions diverses par près de 90 femmes, dont des actrices célèbres comme Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow ou encore Rose McGowan, l’ancien producteur âgé de 70 ans a tout perdu à Hollywood, après avoir fait la pluie et le beau temps dans le métier pendant plus de 20 ans.

Côté judiciaire, il a toutefois fallu attendre le printemps 2020 pour qu’il réponde de ces accusations. À la barre, six femmes ont témoigné contre lui. Il sera finalement reconnu coupable de viol et agression sexuelle sur deux d’entre elles, l’actrice Jessica Mann et l’ex-assistante de producteur Mimi Haleyi et condamné, le 11 mars, à 23 ans de prison ferme. Après avoir purgé le début de sa peine au pénitencier de Wende, près de Buffalo, il a été transféré dans une prison en Californie à l’été 2021, dans l’attente du procès qui débute, ce lundi, par la sélection des jurés.

Neuf accusatrices, deux mois de procès

À Los Angeles, neuf femmes devraient témoigner contre Harvey Weinstein - dont une déjà présente en 2020 - au cours d’un procès qui devrait durer près de deux mois. Parmi elles, une mannequin italienne anonyme qui affirme avoir été violée dans un hôtel de Beverly Hills, en février 2013 et l’actrice Lauren Young, qui dénonce une agression sexuelle dans la salle de bain d’un autre hôtel. Pour l’ensemble des faits qui lui sont reprochés, l’ancien producteur risque jusqu’à 140 ans de prison. De là à dire qu’il finira ses jours derrière les barreaux ?

Après sa condamnation à New York, la première audience pour sa remise en liberté sous caution a été fixée à septembre 2039. Si elle est refusée par les magistrats, il devra patienter jusqu’au 23 février 2043. Il aura alors 91 ans. Autant dire qu’en cas de condamnation plus lourde à Los Angeles, il pourrait bien ne jamais quitter sa prison. D’autant que ce n’est pas la fin de ses ennuis judiciaires.

Lire aussi

En juin dernier, le parquet britannique a en effet annoncé que Harvey Weinstein allait être prochainement inculpé pour agressions sexuelles sur une femme en août 1996. Dans ce dossier, une enquête avait été ouverte en octobre 2017, peu après les accusations aux États-Unis. La victime présumée est aujourd’hui âgée d’une cinquantaine d’années et l'ancien producteur risque gros puisque la justice anglaise ne prévoit pas de prescription pour ce type de crime.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info