RECONNAISSANCE - L'artiste japonaise Yoko Ono vient d'être reconnue co-auteur de Imagine, la célèbre chanson de John Lennon. Une annonce surprise alors que ce titre recevait, mercredi soir, le titre de "chanson du siècle", lors d'une cérémonie de la Natoinal Publishers Association.

Il aura fallu attendre quarante-six ans pour que Yoko Ono, la veuve de John Lennon, soit finalement créditée pour l'écriture d'Imagine. Un précieux, mais tardif, signe de reconnaissance pour celle qui a souvent été accusée par des fans des Beatles d'avoir brisé le groupe et "volé" Lennon.  

L'artiste japonaise était invitée ce mercredi, à New-York, à la cérémonie de cérémonie de la National Music Publishers Association. Alors qu'elle montait sur scène avec son fils, Sean Lennon, pour recevoir le prix de la chanson du siècle, les organisateurs en ont profité pour annoncer que Yoko Ono verrait désormais son nom accompagner celui de 

son mari assassiné en tant que co-auteure d'"Imagine". 

Les organisateurs ont également diffusé une interview de John Lennon datant de 1980, peu avant son assassinat, dans laquelle il confiait que la chanson avait en partie été inspirée du poème Cloud Piece, paru dans un livre de Yoko Ono, "Grapefruit". "Imagine aurait dû être présentée comme une chanson de Lennon/Ono. Si ça avait été qui que soit d'autre que ma femme, je l'aurais mentionné", confiait John Lennon.

Sean Lennon a assuré sur Facebook qu'il s'agissait de son "plus grand moment de fierté", indiquant que sa mère avait fondu en larmes. "La patience est une vertu", a-t-il ajouté.

La rockeuse Patti Smith a célébré l'occasion en interprétant sur scène cette ode à la paix, qui avait reçu dès 1999 un Grammy Awards, avec sa fille Jesse Smith. 

Artiste d'avant-garde avant sa rencontre avec John Lennon, Yoko Ono avait étroitement collaboré avec le musicien et se bat depuis sa mort pour protéger ses créations. Déjà héritière des biens de l'ex-Beatles, ce nouveau statut de co-auteure 

ne se traduira pas par un bond notable de ses revenus mais cela pourrait avoir un impact sur les droits de la chanson. La musique tombant dans le domaine public 70 ans après sa publication aux Etats-Unis, l'ajout du nom de Yoko Ono 

pourrait en effet prolonger ce délai pour "Imagine". C'est justement autour de questions de droits que Yoko Ono s'était publiquement déchirée avec l'autre célèbre Beatles, Paul McCartney.

Les Beatles signaient généralement leurs titres "Lennon-McCartney", partageant les revenus de leurs célébrissimes titres. Mais après leur séparation, Paul McCartney avait décidé d'inverser l'ordre des crédits, pour "McCartney-Lennon", sur certaines 

chansons dont il disait avoir été le principal auteur, provoquant l'indignation de Yoko Ono. 

L'artiste prépare actuellement un film sur son histoire d'amour avec John Lennon. A ses côtés les producteurs Josh Bratman (Fright Night, Priest) et Michael de Luca (Judge Dredd, Freddy). 


Claire CAMBIER

Tout
TF1 Info