"Il est insignifiant" : Mickey Rourke dégomme Tom Cruise et s'estime plus talentueux que "la plupart des acteurs"

Jérôme Vermelin
Publié le 13 juillet 2022 à 13h03
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

La star de "9 Semaines ½" et "The Wrestler" tacle le héros de "Top Gun" dans une interview à la télé anglaise.
Pour lui, le champion du box-office ne semble pas boxer dans la même catégorie.
Une sortie pas tout à fait surprenante de la part d'un acteur que tout le monde s'arrachait autrefois à Hollywood.

L’émission s’appelle "Uncensored" ("Non censuré", en VF). Invité de l’animateur Piers Morgan sur la chaîne anglaise TalkTV, l’acteur américain Mickey Rourke a visiblement pris le titre au pied de la lettre suite à une question consacrée à son célèbre collègue Tom Cruise. "Le gars fait la même chose depuis 35 ans, je n’ai aucun respect pour ça", a-t-il commencé au sujet de celui qui triomphe actuellement avec Top Gun : Maverick

"Ça ne veut rien dire pour moi", a poursuivi le comédien âgé de 69 ans. "Je me fiche de l’argent et du pouvoir. Quand je regarde Al Pacino travailler, Christopher Walken et De Niro, le travail de Richard Harris et de Ray Winstone. C’est le genre d’acteur que je veux être. Monty Clift et Brando à l’époque."

Lorsque Piers Morgan insiste, et lui demande s’il pense que Tom Cruise n’est pas un bon acteur, Mickey Rourke n’y va pas par quatre chemins : "Il est insignifiant, dans mon monde", balance-t-il d’un air détaché. Autant dire que les deux hommes ne risquent pas de tourner ensemble demain...

Mickey Rourke, pour les plus jeunes d’entre vous, est l’un des acteurs les plus doués de sa génération. Au début des années 1980, il enchaîne les rôles marquants dans Le pape de Greenwich Village, L’année du dragon, Barfly ou encore Angel Heart. Son rôle le plus populaire ? Sans doute celui du pervers narcissique de 9 semaines 1/2 face à Kim Basinger, avec à la clé la fameuse scène de striptease mise en musique par Joe Cocker.

L’argent, la drogue, les accusations de violences conjugales… Il multiple ensuite les mauvais choix de carrière et s’abime dans une seconde vie de boxeur au début des années 1990, le contraignant à avoir recours à plusieurs opérations de chirurgie esthétique. Une descente aux enfers qui s’achève en 2000 avec The Wrestler de Darren Aronofsky, où il incarne un catcheur shooté aux stéroïdes, une nomination aux Oscars à la clé.

Acteur culte, admiré pour son côté écorché vif, il n’a jamais atteint les sommets du box-office comme le souriant Tom Cruise. La légende veut d’ailleurs qu’il ait refusé de nombreux futurs grands succès dont Platoon, Le Silence des Agneaux, Pulp Fiction, mais mais aussi… Top Gun, le film qui a lancé la carrière de celui qu’il juge aujourd’hui "insignifiant". 

Alors qu’il vient de tourner en Suisse sous la direction de Roman Polanski dans The Palace, Mickey Rourke reconnaît aujourd’hui qu’il n’a pas toujours fait les bons choix. Dans la même interview, il explique à Piers Morgan avoir longtemps été victime, sans s'en apercevoir, des violences familiales dont il a souffert durant son enfance.

Lire aussi

"Dans ces cas-là, soit vous vivez comme une âme brisée, soit vous devenez un dur. Moi j’ai décidé à 14 ans de devenir un dur. Pas par choix, mais par esprit de survie. Les années ont passé et j’ai détruit tout ce que j’avais essayé d’accomplir. J’assume. Comme dirait mon psy, je suis devenu un personnage effrayant à vivre. J'avais décidé d'être un homme avant d'être un acteur."

Aujourd’hui apaisé, du moins en apparence, il avoue avoir appris de son retour avec The Wrestler. "J’ai plus de talents que la plupart des acteurs en circulation", explique-t-il modestement. "Si j’arrive à bien me comporter, il y a plein de jeunes réalisateurs qui n’auront pas peur de celui qu’on décrivait avant."


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info