Johnny Depp vs. Amber Heard : le procès qui fascine Hollywood

Amber Heard dénonce des témoins "payés" et des jurés influencés par les réseaux sociaux

Jérôme Vermelin
Publié le 13 juin 2022 à 16h27, mis à jour le 13 juin 2022 à 16h48
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Amber Heard s’exprime pour la première fois à la télévision depuis la fin du procès en diffamation remporté par Johnny Depp.
L'actrice estime que les jurés ont été influencés par la popularité de son ex-mari, "un acteur incroyable".
Elle dénonce également la présentation "inéquitable" qui a été faite du procès sur les réseaux sociaux.

Elle ne sera pas restée longtemps silencieuse. Amber Heard accorde sa toute première interview à la chaîne américaine NBC, une dizaine de jours après avoir été condamnée à verser 10 millions de dollars de dommages et intérêts à Johnny Depp à l’issue du procès en diffamation qui a passionné l'Amérique et au-delà.

"Je me moque de ce qu’on pense de moi. Ou de quel jugement on peut avoir de ce qui s’est passé dans l’intimité de mon foyer et de mon mariage, derrière des portes closes", lance l’actrice à la journaliste Savanah Guthrie dans un premier extrait de cet entretien qui sera diffusé en deux parties, mardi et mercredi

Comme ses avocats, Amber Heard estime que les réseaux sociaux, acquis à la cause de son ex-mari, ont joué un rôle dans le verdict. "Même quelqu’un qui est sûr que je mérite toute cette haine et ce vitriol, même si vous pensez que je mens, vous ne pouvez pas me regarder dans les yeux et me dire qu’il y a eu une représentation équitable (des deux points de vue – ndlr) sur les réseaux sociaux. Vous ne pouvez me dire que ça a été équitable", déclare-t-elle.

Le 1er juin dernier, les sept jurés réunis au tribunal de Fairfax ont estimé que l’actrice de 36 ans s’était rendue coupable de diffamation en écrivant dans le Washington Post qu’elle était une victime de violences conjugales. "Comment peuvent-ils faire un jugement, comment sont-ils arrivés à cette conclusion ? Ils sont restés assis dans ces sièges et ils ont écouté plus de trois semaines de témoignage incessants de la part d’employés payés (par Johnny Depp – ndlr)", lâche la jeune femme.

"Les gens ont l'impression de le connaître"

"Je ne leur en veux pas. Je les comprends. C’est un personnage aimé. Les gens ont l’impression de le connaître. C’est un acteur fantastique", dit-elle lorsque la journaliste lui fait remarquer qu’aucun des jurés n’a crû à sa version des faits. Une issue selon elle inévitable "après avoir entendu trois semaines et demi de témoignages disant que je n’étais pas une personne crédible, de ne pas croire le moindre mot qui sortait de ma bouche."

Au lendemain de l’énoncé du verdict, l’avocate d’Amber Heard, Elaine Bredehoft, a estimé que sa cliente n’était "absolument pas" en mesure de verser à Johnny Depp les 10 millions de dollars de dommages et intérêts. Quand bien même ce dernier doit lui verser 2 millions, l’un de ses avocats ayant été condamné pour diffamation envers Amber Heard.

Lire aussi

Interrogés la semaine dernière, les avocats de Johnny Depp, Ben Chew et Camille Vasquez, ont eux affirmé que la procédure n’avait "jamais été une question d’argent" pour leur prestigieux client, surtout soucieux de restaurer son image auprès des studios hollywoodiens qui ne veulent plus travailler avec lui depuis les premières accusations. Ils ont d'ailleurs laissé entendre que ce dernier pourrait renoncer à faire exécuter la peine prononcée à l’encontre de son ex.


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Tags
Articles

Tout
TF1 Info