Nikos Aliagas : "La photographie, c'est une histoire de confiance"

Rania Hoballah
Publié le 13 avril 2022 à 18h19, mis à jour le 14 avril 2022 à 10h36
Nikos Aliagas sur le parvis de La Seine Musicale où il présente l'exposition "Regards Miroirs".

Nikos Aliagas sur le parvis de La Seine Musicale où il présente l'exposition "Regards Miroirs".

Source : DR

Ce jeudi, Nikos Aliagas présente sa nouvelle exposition inédite "Regards Miroirs" à La Seine Musicale, près de Paris.
L'animateur star de TF1 propose de découvrir ses portraits des célébrités, dont il dévoile une facette plus intime.
Pour TF1Info, il a accepté de commenter 5 clichés emblématiques de son travail.

Le grand public connaît très bien l'animateur. Un peu moins le photographe. La Seine Musicale accueille à partir de ce jeudi à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine, une exposition inédite de Nikos Aliagas baptisée "Regards Miroirs". "C'est la première fois que je présente les photos que j'ai réalisées des célébrités artistiques, des peoples comme on dit. Jusqu'ici, je les avais publiées sur les réseaux sociaux ou dans des magazines comme Gala", explique le présentateur de "The Voice" et "50' inside".

"Ce qui m'intéresse, c'est de voir en eux une part plus fragile, plus humaine, plus intime. Le faire à la Seine Musicale dans ce contexte, c'est extraordinaire", confie le photographe qui a déjà exposé des clichés notamment sur le toit de la Grande Arche de la Défense ou sur les grilles de l'Hôtel de Ville de Paris. 

"Regards Miroirs" proposera de découvrir des tirages à l'intérieur du bâtiment, mais également dans une vidéo interactive diffusée sur l'écran géant du parvis de la Seine Musicale. Le clip qui rassemble plus de 100 photographies d'artistes français et internationaux sera accompagnée d’une musique originale créée par Ibrahim Maalouf et son orchestre Free Spirit Ensemble. Pour TF1Info, Nikos a accepté de commenter cinq clichés de Jenifer, Pierre Richard, JoeyStarr, Alicia Keys et Ibrahim Maalouf. 

Nikos Aliagas : "Dans le miroir, on voit les doutes et ce qu’on ne veut pas voir"Source : 50' inside
JT Perso

Jenifer

Jenifer par Nikos Aliagas. - Nikos Aliagas

"Jenifer, ça fait longtemps que je la photographie. On se connait depuis "La Star Ac". Là on était sur un tournage, j'étais derrière elle, mais elle ne pensait pas que j'allais faire une photo. Il y avait juste un faisceau de lumière, un peu intime, je lui ai demandé de se retourner et elle m'a regardé profondément. La photographie, c'est une histoire de confiance, un dialogue. Jenifer m'a fait confiance très tôt même si je ne l'ai pas photographiée la première année de la "Star Ac" parce que je n'osais pas sortir mes appareils à l'époque. C'est intéressant de photographier quelqu'un sur plusieurs années. Dans ses yeux, je vois la petite fille qui est devenue femme, puis mère, puis star. Là, elle a un petit côté années 1960 avec sa frange et son regard. Elle sait parfaitement ce qui se passe quand on est face à un objectif. Mais j'ai le sentiment, ou l'illusion, qu'entre nous, c'est différent."

Pierre Richard

Pierre Richard par Nikos Aliagas. - Nikos Aliagas.

"C'est une photo exceptionnelle pour moi parce que j'ai une passion pour Pierre Richard. Un de mes objectifs quand j'ai commencé ce métier, c'était de rencontrer Pierre Richard pour sa joie, son humanité, sa profondeur, sa philosophie de vie. Il a une juste distance avec ce qu'il a été et ce qu'il est. Cette photo a été prise sur scène, c'est une sorte d'allégorie de la mort. On dirait qu'il est dans un tombeau, à la fin de sa vie. Il boit du champagne et il fume un cigare en écoutant la radio, comme s'il se fichait de tout. Je trouve la jeunesse dans son visage terriblement réjouissante. J'aime bien cette image un peu dilettante, faussement nonchalante. C'est parce qu'il connait le prix de la vie qu'il en rit."

JoeyStarr

JoeyStarr par Nikos Aliagas. - Nikos Aliagas

"Avec JoeyStarr, il y a une confiance réelle face à l'objectif, il me donne toujours beaucoup parce qu'il a un instinct animal et la photo, c'est de l'instinct. Il sait exactement si tu veux le piéger, il n'aime pas poser. Moi, je lui dis toujours de faire ce qu'il veut, de se lâcher. Il sait que j'ai une passion pour ses mains qui disent sa vie. Cette photo s'est faite naturellement, il se touchait le visage et j'ai capté ce moment un peu suspendu. C'est quelqu'un de très exposé, mais on ne connaît jamais ses véritables sentiments, même s'il va souvent dans l'excès. Moi, c'est son enfance que j'essaie de retrouver dans la photographie. Derrière son image, je vois un gamin qui a hurlé face à la vie pour chercher à devenir ce qu'il est vraiment."

J'ai rarement eu de refus avec les stars internationales

Nikos Aliagas

Alicia Keys

Alicia Keys par Nikos Aliagas. - Nicos Aliagas

"On était sur le plateau d'une émission, je crois que c'était "Taratata" et j'avais rendez-vous pour faire des photos. Comme je connaissais Alicia Keys, je lui ai demandé si je pouvais faire des images. Elle me dit 'Ok, je ne suis pas maquillée, mais d'accord'. Je lui demande de se regarder dans le miroir et c'est elle qui me suggère de me mettre derrière elle. Il y a eu 3 ou 4 clics, moi je ne mitraille jamais, je préfère attendre et reconnaître la photo pendant que je la fais. Là, avec Alicia Keys, il s'est passé quelque chose. J'ai rarement eu de refus avec les stars internationales. La plupart ne sont pas habituées qu'un intervieweur les photographie aussi, donc elles s'en souviennent. Je me rappelle Brad Pitt que j'ai photographié aux 24 heures du Mans dans un couloir après l'avoir interviewé pour la radio. Ça n'avait duré que quelques minutes."

Ibrahim Maalouf

Ibrahim Maalouf par Nikos Aliagas. - Nikos Aliagas

"Ibrahim Maalouf est un artiste que je respecte et que j'admire depuis des années. J'ai pris cette photo lors de notre première rencontre, dans un théâtre où j'animais une émission pour la radio. On était dans la loge, il nettoyait sa trompette. Je le vois dans le miroir et je prends la photo. C'est un garçon pudique, très intelligent et très intuitif. J'aime bien cette photo parce que, dans notre métier, on passe sa vie à entendre les photographes nous dire 'Regarde et souris'.  Moi, je leur dis le contraire, 'Ne regarde pas, sois toi-même'. Je leur demande plutôt de penser à quelque chose d'important pour eux. C'est comme s'il n'y avait plus ce besoin de plaire. Moi, par exemple, je suis très souriant dans la vie, mais je ne sais pas sourire tout en restant moi-même."


Rania Hoballah

Sur le
même thème

Tags
Articles

Tout
TF1 Info