VIDÉO - Harrison Ford présente son ultime "Indiana Jones" à Cannes : "Je voulais qu'il parte pour une dernière grande aventure"

par Jérôme VERMELIN et Sophie DE VAISSIÈRE, à Cannes
Publié le 18 mai 2023 à 17h20, mis à jour le 18 mai 2023 à 17h41

Source : TF1 Info

Le 76ème Festival de Cannes accueille la première mondiale de "Indiana Jones et le cadran de la destinée" ce jeudi soir, en amont de sa sortie en France le 28 juin.
L’occasion pour TF1info de rencontrer le mythique Harrison Ford et sa partenaire à l’écran, l’actrice anglaise Phoebe Waller-Bridge.

C’est un grand moment qui attend Harrison Ford ce jeudi 18 mai au soir sur les marches du Palais des Festivals, à Cannes. L’acteur américain de 80 ans vient présenter Indiana Jones et le cadran de la destinée, l’ultime aventure du héros qui a fait de lui une star mondiale. Un blockbuster teinté de nostalgie réalisé par James Mangold, qui a pris le relais de Steven Spielberg, qui se présente sur le tapis rouge aux côtés de son vieil ami. À quelques heures de cette avant-première mondiale, TF1 a rencontré l’acteur et sa partenaire à l’écran, Phoebe Waller-Bridge, la star britannique de la série Fleabag qui incarne Helena, la filleule du vieil archéologue.

Harrison, pourquoi avez-vous accepté d’incarner Indiana Jones une dernière fois ? Était-ce important pour vous ? 

Harrison Ford : La question n’était pas d’accepter de le rejouer ou pas. J’étais ambitieux pour ce dernier film. On en a parlé souvent avec Steven Spielberg au fil des années. Nous devions trouver le bon moment pour travailler ensemble mais c’est un réalisateur très occupé et moi je travaillais sur d’autres projets. Cette histoire devait mettre un terme à cette série de films avec la prise de conscience de l’âge d’Indiana Jones. C’est ça que je voulais voir à la fin. Je voulais le voir partir pour une dernière grande aventure. Il devait donc être un peu mal en point au début pour atteindre cet objectif. Mais l’opportunité de jouer ce personnage, ça a été toujours été un challenge passionnant pour moi. 

Dans chaque film, il surmonte ses défauts pour produire quelque chose qui se traduit par un super divertissement pour nous
Harrison Ford

Vous avez dit que c’était le personnage que vous aviez préféré jouer. Pourquoi l’aimez-vous autant ? 

Je l’aime parce qu’il rend le public heureux. C’est un service que je rends à la communauté ! Nous sommes des raconteurs d’histoires, vous savez. Et j’adore les histoires que nous sommes en mesure de raconter avec ce personnage. C’est quelqu’un qui a pas mal de défauts. C’est compliqué pour lui. Mais dans chaque film, il surmonte ses défauts pour produire quelque chose qui se traduit par un super divertissement pour nous. 

Phoebe, ça fait quoi de se retrouver dans cette saga que tout le monde aime, avec un tel acteur ? C’est une grande pression ? 

Phoebe Waller-Bridge : C’était une énorme pression en amont, oui. Et même pendant le tournage, ça me revenait par moments en pleine figure. Lorsque j’ai rencontré Harrison, il était si charmant. Très généreux, très gentil. Et incroyablement stupide ! (Rires). On s’est beaucoup amusé. Au bout d’un moment, on a formé une petite famille. Mais il m’arrivait de prendre un peu de recul, et de voir combien tout ce projet était énorme. On aperçoit certains accessoires iconiques, les costumes… Et la pression revient. Après, lorsqu’on se met à travailler, on travaille dur. Et c’est une bonne manière de se distraire de la peur.

La bande-annonce de "Indiana Jones et le cadran de la destinée"Source : TF1 Info

Comment expliquez-vous la popularité du personnage ? 

Phoebe Waller-Bridge : Je crois que ça doit beaucoup à Harrison Ford. Je crois qu’il y a eu une alchimie parfaite entre ses dons inexplicables en tant qu’acteur et la place que le personnage d’Indiana Jones lui a laissé pour les exprimer. C’est un héros contrarié. Il est ironique, il est drôle. Un peu cassé aussi. Il n’est pas toujours à la recherche des choses non plus. Il est en conflit permanent. Et donc il finira bien par tuer le méchant. Il finira par sauter du train. Il fera tout ce qui faut pour s’en sortir ! Et il sera grognon après… Au cœur de tout ça, il y a une vérité émotionnelle chez lui. Il a du mal à se connecter aux autres et c’est toujours fascinant à regarder.

Vous êtes d’accord avec cette description, Harrison ? 

Harrison Ford : Je ne suis jamais en désaccord avec elle ! (Rires). Son personnage m’a permis de développer des aspects du personnage que nous n’aurions peut-être pas vu autrement. Et c’était donc un véritable cadeau de l’avoir à mes côtés.

Le film parle beaucoup du temps qui passe, des choses que nous pourrions changer si c’était possible, des regrets. Vous en avez, vous ? 

Harrison Ford : Oui… et non. Jamais je n’aurais imaginé avoir une vie si chanceuse. Tout le monde a des regrets. Mais j’ai eu une opportunité si extraordinaire avec ce personnage. Ça a vraiment été une grande joie.

Vous aussi Phoebe ? 

Phoebe Waller-Bridge : Tous les choix que j’ai fait dans la vie m’ont amené à être assise ici aujourd’hui et c’est si précieux pour moi. Alors je ne changerais rien.

>> Indiana Jones et le Cadran de la Destinée de James Mangold. Avec Harrison Ford, Phoebe Waller-Bridge, Mads Mikkelsen. 2h36. En salles le 28 juin


Jérôme VERMELIN et Sophie DE VAISSIÈRE, à Cannes

Tout
TF1 Info