Charles III, le nouveau roi d'Angleterre

"L’Irlande appartient aux Irlandais" : Kate Middleton chahutée lors d’une visite près de Belfast

Delphine DE FREITAS
Publié le 7 octobre 2022 à 11h27
JT Perso

Source : En toute franchise

De passage en Irlande du Nord ce jeudi 6 octobre, la princesse de Galles a été accueillie froidement par une femme pourtant venue la saluer.
La passante s’est dite "ravie" de la rencontre, mais aurait préféré qu’elle se passe "dans le propre pays" de l’épouse du prince William.

La séquence ne dure que quelques secondes. Mais vient rappeler que les tensions dans la région persistent toujours. En visite avec son époux le prince William en Irlande du Nord jeudi 6 octobre, Kate Middleton est allée, comme à chacun de ses déplacements, à la rencontre du public qui les attendait en nombre derrière des barrières. L’occasion d’échanger brièvement avec les badauds et de serrer quelques mains. À Belfast, la nouvelle princesse de Galles a fait face à une femme qui ne s’est pas privée de lui dire ce qu’elle pensait vraiment.

Un sourire et puis s'en va

"Ravie de vous rencontrer, mais ça aurait été mieux si ça s’était produit dans votre propre pays", lui lance la femme vêtue d'un gilet vert après lui avoir serré la main. Kate Middleton semble prendre la remarque avec humour, sans jamais se défaire de son sourire. "L’Irlande appartient aux Irlandais", rajoute cette même femme alors que la princesse de Galles s’est déjà tournée vers d’autres pour poursuivre ses salutations dans la foule.

Les appels à une consultation pour la réunification de l’Irlande se multiplient ces derniers mois outre-Manche. L'Irlande du Nord a vu le jour il y a 101 ans au terme d’un découpage géographique qui y assurait une majorité protestante et ainsi le pouvoir aux unionistes, partisans du rattachement avec le Royaume-Uni. Sauf qu’un récent recensement indique désormais que la population est à majorité catholique. Une première. 

Les élections de mai ont été remportées par le Sinn Fein, autrefois aile politique des paramilitaires de l'IRA qui ont assassiné en 1979 Louis Mountbatten, cousin de la reine et mentor du futur roi Charles III. Le parti refuse de reconnaître l’autorité de la monarchie et ne siège pas au Parlement de Westminster.

Lire aussi

 Lors de son premier déplacement à Belfast dans ses nouvelles fonctions, le souverain ce dernier a assuré dans un discours être "résolu à rechercher le bien-être de tous les habitants d'Irlande du Nord". Les médias britanniques ont été prompts à souligner que Kate et William ont été chaleureusement applaudis à chacune de leurs étapes. Ils ont notamment visité un centre pour la prévention des suicides et sont arrêtés pour faire des cocktails à Trademarket. L’histoire ne dit pas s'ils sont venus offrir un verre en guise de trêve à l’Irlandaise qui aurait préféré les rencontrer en Angleterre.


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info