La crise à iTELE

iTélé : la direction annonce "beaucoup d’avancées", malgré tout la grève continue

Valérie Aknin
Publié le 15 novembre 2016 à 14h30
iTélé : la direction annonce "beaucoup d’avancées", malgré tout la grève continue

MOUVEMENT SOCIAL - Ce lundi, la grève de la rédaction iTélé est entrée dans sa cinquième semaine. Après une rencontre entre la direction et les ministres du Travail et de la Culture, un protocole d’accord a été proposé aux salariés.

Il s’agit de la plus longue grève de l’histoire de l’audiovisuel depuis Mai 68. Un "triste record", estime la ministre de la Culture Audrey Azoulay. A l’issue de la réunion entre la direction de Canal + et les ministres du Travail et de la Culture, un protocole d’accord a été soumis aux salariés en grève. Pour le moment, rien n’a été conclu mais les négociations ont repris aujourd’hui.

Les propositions de la direction

La direction de Canal + propose de nommer d’ici fin novembre, un directeur adjoint pour seconder Serge Nedjar. Selon Gérald-Brice Viret, directeur général des antennes de Canal +, il sera "issu prioritairement de la rédaction". Cette proposition répond à l’une des principales revendications des journalistes qui souhaitaient la fin de la "double casquette" de Serge Nedjar. 

Stéphane Roussel, directeur général chargé des opérations de Vivendi  affirme que iTélé va "rester une chaîne d’information en continu de référence". Selon lui : "Il n’y a pas du tout de projet de chaîne de divertissement". Il a également précisé qu’une dizaine de personnes étaient parties de la chaîne, qu’une dizaine de départs étaient encore en discussion et que "tous les départs seront remplacés". Concernant l’avenir de iTélé, le groupe assure que la chaîne n’est pas à vendre. Stéphane Roussel explique cependant : "iTélé perd depuis des années 25 millions d’euros par an. Le vrai sujet est économique, le reste ce n’est pas le sujet". 

Ce qu'en pensent les ministres

Ce matin, Audrey Azoulay, ministre de la culture et de la communication s’est exprimée au micro de France Inter : "Il me semble que les revendications [des salariés] ne sont pas extravagantes". Selon la ministre, le conflit à iTélé est "vraiment beaucoup trop long".  Elle ajoute : "On ne peut pas faire n'importe quoi avec son antenne. Pour moi, une entreprise de média n'est pas une entreprise comme une autre. Donc, le sujet qui m'intéresse, c'est celui de l'indépendance".

La ministre de la Culture a également rappelé que la charte d’éthique et le comité d’indépendance, une autre revendication des grévistes de la chaîne info de Canal +, seront rendus obligatoires dans les entreprises de presse par la nouvelle loi sur le pluralisme et l’indépendance des médias, parue ce mardi au Journal officiel. 

La ministre du Travail Myriam El Khomri s’est aussi exprimée et estime qu’il y a "une volonté" de la part de la direction de sortir de ce conflit. Elle ajoute : "Il faut maintenant qu'il y ait des actes".  


Valérie Aknin

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info