Johnny Depp vs. Amber Heard : le procès qui fascine Hollywood

"J’ai dit la vérité" : au tribunal, Johnny Depp dénonce le témoignage "odieux" d’Amber Heard

Delphine DE FREITAS
Publié le 26 mai 2022 à 13h39
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Deux semaines après avoir livré sa version des faits, l’acteur américain a, à nouveau, été invité à prendre la parole ce mercredi 25 mai.
Il est notamment revenu sur le récit du viol fait par son ex-femme, qu’il qualifie d'"horrible, ridicule, humiliant (…) et complètement faux".
"Jamais de ma vie je n’ai commis d’agression sexuelle et d’abus physique", a-t-il insisté.

Ses yeux ont enfin quitté la feuille sur laquelle il a dessiné ces derniers jours. Johnny Depp était de retour à la barre du tribunal de Fairfax ce mercredi 25 mai, à deux jours de la fin du procès pour diffamation qu’il intente à son ex-femme Amber Heard. Il lui réclame 50 millions de dollars, elle lui en demande le double. Mais au-delà d’une histoire de gros sous, c’est leur réputation que les deux acteurs ont mis en jeu. Chacun défendant sa version des faits, qui contredit évidemment celle de la partie adverse.

Je n’ai jamais poussée Kate dans les escaliers

Johnny Depp

Johnny Depp a eu beau s’être exprimé pendant quatre jours en début de procès, ses avocats ont jugé nécessaire de l’entendre à nouveau. Objectif : remettre en cause les propos tenus par son ex-femme lors de son propre témoignage. Une mécanique qui a commencé dès l’ouverture de l’audience avec une apparition éclair de Kate Moss. Jointe par visio-conférence, la mannequin britannique n’est pas restée plus de quatre minutes en ligne. Suffisant pour attester que l’acteur, dont elle a été la compagne dans les années 1990, ne l’avait jamais poussée dans les escaliers. Amber Heard, elle, a soutenu le contraire devant le tribunal.

Au tribunal, Kate Moss prend la défense de Johnny DeppSource : Sujet TF1 Info
JT Perso

Cheveux coiffés en queue-de-cheval, costume gris et cravate rayée, Johnny Depp a, à son tour, partagé ses souvenirs de cet épisode "dont il a parlé avec Miss Heard". "Elle a pris cette histoire et l’a transformée en un incident très laid dans sa tête. Je n’ai jamais poussé Kate dans les escaliers", insiste-t-il. L'acteur de 58 ans assure que ce n’est pas lui, mais Amber Heard qui a agressé sa sœur Whitney en lui jetant une bouteille de vin. Il dément aussi avoir pris "8 à 10 cachets de MDMA en même temps" en Australie en mars 2015. "Sinon je serais mort", glisse-t-il avant de dire plus tard avec humour que "son doigt lui manque". Ce petit bout de doigt perdu dans leur villa de location australienne en marge du tournage de Pirates des Caraïbes 5.

Je ne pense pas qui quiconque apprécie d'avoir à se déchirer et à dire la vérité. Mais il y a des moments où l'on doit simplement le faire, parce que la situation est devenue incontrôlable

Johnny Depp

Il raconte que la blessure a été provoquée par une bouteille de vodka lancée sur lui par son ex. Elle assure qu’il s’est coupé en frappant un téléphone contre le mur. Lors de son audition, Amber Heard a détaillé en larmes le viol dont elle aurait été victime ce même soir, relatant que son mari de l'époque l'aurait abusée avec une bouteille d'alcool. Les avocats de l’acteur avaient déjà ironisé sur "la prestation" délivrée par la jeune femme. Johnny Depp a enfin pu dire ce qu’il en pensait devant les jurés, qui détermineront du sort de la procédure judiciaire en cours. "C’est fou… C’est fou d’entendre des accusations odieuses de violences, de violences sexuelles qu’elle m’attribue, dont elle m’accuse", déclare-t-il.

"Je ne pense pas que quiconque apprécie d'avoir à se déchirer et à dire la vérité. Mais il y a des moments où l'on doit simplement le faire, parce que la situation est devenue incontrôlable", ajoute-t-il. Johnny Depp poursuit en cherchant ses mots, énumérant une longue liste d’adjectifs pour qualifier le récit de son ex. "Horrible, ridicule, humiliant, insensé, douloureux, sauvage, brutal et cruel de manière inimaginable, et complètement faux". Il rappelle que "personne n’est parfait". Mais que "jamais dans sa vie" il n’a "commis d’agression sexuelle, d’abus physique". "Ce n’est facile pour aucun d’entre nous, je le sais, reconnaît-il. Mais peu importe ce qui arrive, je suis venu ici, j’ai dit la vérité et j’ai parlé de tout ce que j’ai porté sur mon dos à contrecoeur depuis six ans".

Les avocats d’Amber Heard ont ensuite pris le relais pour un contre-interrogatoire musclé. Sans que Johnny Depp n'apparaisse trop déstabilisé. "À quelle question voulez-vous que je réponde en premier ?", lance-t-il à l’un des représentants de l’actrice, Benjamin Rottenborn, avant d’ajouter : "Je ne peux pas vous satisfaire avec un oui ou un non à chaque fois". Les débats reprennent ce jeudi à 9h, heure locale, pour se conclure définitivement le lendemain.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info