"J’étais devenue un robot" : Britney Spears dévoile les premiers extraits de ses mémoires choc

Publié le 17 octobre 2023 à 16h48, mis à jour le 20 octobre 2023 à 11h27

Source : JT 20h WE

La chanteuse américaine publiera le 24 octobre "La femme en moi", le récit d’une vie dont elle a perdu les commandes pendant 13 ans.
"La mise sous tutelle m'a dépouillée de ma féminité et m'a transformée en enfant", raconte-t-elle dans ce livre très attendu dont les bonnes feuilles sont publiées par le magazine "People" ce mardi.
Un ouvrage avec lequel Britney Spears espère "toucher les cœurs".

Elle en a eu assez que d’autres narrent son histoire à sa place. Deux ans après la levée de la mise sous tutelle par la justice, Britney Spears s’apprête à faire entendre sa voix. La chanteuse américaine promet de ne rien omettre dans La femme en moi, son autobiographie qui reviendra sur ses moments les plus sombres. "Ne jamais avoir un moment de paix, les jugements d’étrangers qui ne me connaissent même pas, avoir ma liberté arrachée par ma famille et le gouvernement, et perdre ma passion pour les choses que j’aime", énumère-t-elle auprès de People. "C’est difficile d’en parler", ajoute-t-elle au magazine qui partage les bonnes feuilles de ce livre disponible le 24 octobre.

Me raser la tête et mal me comporter, c'était ma façon de me défendre
Britney Spears

Fraîchement divorcée, la native de Louisiane revient en détails sur ses débuts à l’âge de 11 ans au Mickey Mouse Club aux côtés de Christina Aguilera, Ryan Gosling ou encore Justin Timberlake, qui deviendra son médiatique petit ami des années plus tard. C’est lors d’une soirée pyjama que Britney Spears et lui échangent leur premier baiser lors d’une partie du jeu Action ou vérité. 

Les extraits choisis de La femme en moi relatent aussi l’une des performances les plus emblématiques de la chanteuse, celle qui l’a vu se produire sur la scène des MTV Video Music Awards à l’été 2001 avec un serpent autour du cou. Puis la difficulté pour elle de se glisser dans la peau d’un personnage tout en restant elle-même pour son premier film, Crossroads. "C’était en somme le début et la fin de ma carrière d’actrice, et j’étais soulagée", écrit-elle, révélant avoir failli jouer dans la comédie romantique culte N’oublie jamais avec Ryan Gosling à la place de Rachel McAdams.

Tout bascule pour elle à la fin des années 2000. Et c’est là que ses mots se font plus percutants. "On m’a tellement fixée en grandissant. Depuis l'adolescence, on m’a regardé de haut en bas, des gens m’ont dit ce qu’ils pensaient de mon corps. Me raser la tête et mal me comporter, c'était ma façon de me défendre. Mais avec la mise sous tutelle, on m’a fait comprendre que cette époque était désormais révolue", explique Britney Spears, faisant référence à cet épisode de 2007 qui a fait basculer sa vie. Agacée d’être poursuivie par les paparazzis, la jeune maman s’était tondu la tête devant leurs appareils médusés. 

Hospitalisée en établissement psychiatrique plusieurs mois plus tard, elle voit la gestion de ses finances et de sa vie lui échapper et mise entre les mains de son père. "Je devais me laisser pousser les cheveux et retrouver la forme. Je devais me coucher tôt et prendre tous les médicaments qu'on me disait de prendre", poursuit-elle. La chanteuse dénonce aussi le sexisme dont elle a été victime, se comparant aux artistes masculins "qui ont perdu tout leur argent au jeu, ceux qui ont eu des problèmes de toxicomanie ou de santé mentale". "Personne n'a essayé de leur retirer le contrôle de leur corps et de leur argent. Je ne méritais pas ce que ma famille m'a fait", insiste-t-elle.

J'avais été tellement infantilisée que je perdais des morceaux de ce qui me faisait me sentir moi-même
Britney Spears

Britney Spears assure que son quotidien sous l’étroite surveillance de son père Jamie l’a transformée "en robot", "en enfant-robot" poursuit celle qui s’est "sentie comme l’ombre d’elle-même" pendant 13 ans. "J'avais été tellement infantilisée que je perdais des morceaux de ce qui me faisait me sentir moi-même. La mise sous tutelle m'a dépouillée de ma féminité, elle a fait de moi une enfant", répète-t-elle. Sans le goût de la musique qui l’animait pourtant depuis toujours. "La femme qui est en moi a été repoussée pendant longtemps", martèle-t-elle, donnant tout son sens au titre de ses mémoires.

Raconter avec ses mots ce qui lui est arrivé, c’est une façon pour elle de retrouver celle qu’elle était destinée à être. "Depuis que je suis libre, j'ai dû me construire une identité totalement différente. J'ai dû me dire : 'Attendez une seconde, voilà qui j'étais - quelqu'un de passif et de plaisant. Une fille. Et voici qui je suis maintenant - quelqu'un de fort et de confiant. Une femme'", écrit-elle. Avec son livre, Britney Spears espère "inspirer les gens à un certain niveau" et surtout "toucher les cœurs". Comme une forme de remerciement à ceux qui, pendant des années, ont milité pour elle au sein du mouvement #FreeBritney.


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info