Jason Momoa, la star d'Aquaman, appelle à l'action pour préserver les océans

Benoit Leroy (avec AFP)
Publié le 27 juin 2022 à 6h52
JT Perso

Source : JT 20h WE

Jason Momoa, alias Aquaman, était présent lors d'un forum de réflexion sur les actions à mener pour les océans.
Ce n'est pas la première fois que l'acteur américain s'engage pour l'environnement.
L'ONU tient ce lundi une conférence internationale au Portugal sur la défense des milieux marins.

Du grand écran aux plages portugaises, il n'y a qu'un pas. Celui qui incarne le superhéros Aquaman au cinéma, Jason Momoa, a appelé dimanche 26 juin à agir pour préserver les ressources marines. "Les océans ont besoin de nous", a-t-il déclaré, lors d'un événement réunissant une centaine de jeunes du monde entier pour discuter des actions à mener pour amplifier et accélérer l'action des nouvelles générations en faveur des océans.

"Nous devons chercher à réparer les torts que nous avons causés", car "sans un océan sain, notre planète comme nous la connaissons n’existerait pas", a-t-il rappelé. Jason Momoa, devenu célèbre grâce à son rôle de superhéros des mers, a participé à la séance de clôture du forum de la jeunesse et de l'innovation, qui se tenait dimanche sur la plage de Carcavelos, à une vingtaine de kilomètres de Lisbonne, à la veille de l'ouverture d'une conférence de l'ONU à Lisbonne sur la défense des océans.

Ce n'est pas la première fois que l'acteur américain prend position en faveur de la protection de l'environnement. En 2019, il faisait partie des Hawaïens qui bloquaient l'accès au sommet du Mauna Kea, où devait être construit un télescope géant. Un projet qui sera mené jusqu'à son terme, malgré l'opposition farouche des habitants de l'île.

Il est temps de "condamner sérieusement" l'inaction, selon l'ONU

L'acteur et une centaine de jeunes délégués du monde entier ont été rejoints un peu plus tard par le président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa et le secrétaire général des Nations Unis, le Portugais Antonio Guterres, qui a condamné la lenteur dans les prises de décision des responsables politiques pour préserver les océans. "Nous avançons trop lentement", a-t-il regretté ajoutant qu'il était temps de "condamner sérieusement" cette inertie et de passer à l'action.

Le secrétaire général des Nations Unies participera à partir de ce lundi à Lisbonne à la conférence de l'ONU sur les océans, organisée conjointement par le Portugal et le Kenya.  D'abord prévue en avril 2020, la conférence avait été reportée à cause de la pandémie de Covid-19.

Lire aussi

Jusqu'au 1er juillet prochain, des chefs d'État, des représentants de gouvernements, des responsables d'entreprises, des dirigeants d'ONG et des scientifiques sont attendus dans la capitale portugaise, afin de discuter et de proposer des solutions pour préserver les océans.


Benoit Leroy (avec AFP)

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info