"Je pense que je remarcherai dans 6 mois" : Mathieu Kassovitz a failli être amputé après son accident

Publié le 11 septembre 2023 à 14h01

Source : TF1 Info

Le comédien et réalisateur a été victime d'un grave accident de moto le 3 septembre dernier.
Toujours hospitalisé, il a donné de ses nouvelles dans une longue vidéo publiée sur son compte Instagram.
"J'ai pris une énorme claque", admet Mathieu Kassovitz qui remercie avec émotion le personnel soignant.

Il va beaucoup mieux. Toujours hospitalisé après son grave accident à moto survenu le 3 septembre dernier, Mathieu Kassovitz a tenu à donner de ses nouvelles dans une longue vidéo diffusée sur Instagram. "Bonjour, je tenais à remercier tous ceux qui m'ont appelé, qui m'ont envoyé des messages de soutien. Merci beaucoup. Je ne savais pas que j'avais autant d'amis. Ça fait plaisir", a commencé le comédien et réalisateur sur son lit d'hôpital. 

"Je sais qu'il y a des choses plus importantes", a admis le réalisateur de La Haine qui a eu une pensée émue pour les Marocains touchés par un violent séisme. "Mais je vais vous expliquer ce qui s'est passé, car les gens se sont beaucoup inquiétés et les médias ont créé la panique", a estimé Mathieu Kassovitz, qui également fustigé les politiques et leurs "conneries de la rentrée", comme l'insécurité ou la polémique sur l'abaya. 

Je voulais que ma fille pense que son père est un super-héros
Mathieu Kassovitz

"Je voulais juste vous montrer mon pied et vous expliquer", a poursuivi ce passionné de motos, qui avait été invité par un ami sur un circuit avec son fils et sa fille. "On a fait une super séance de pilotage. À la fin de journée, le directeur de l’école (...) a voulu faire un baptême avec ma fille", explique-t-il. 

Alors que Mathieu Kassovitz ouvrait la voie sur son bolide, il a décidé de pousser ses limites. "Je voulais que ma fille pense que son père est un super-héros", admet-il en souriant. "Alors, j’ai voulu mettre le genou à terre, mais j’ai un pris un virage trop large, j’ai eu peur de tomber, j’ai remis la moto droite et j’ai tapé directement le rail de sécurité. Je suis un con, je suis un mauvais motard", lance le réalisateur qui estime avoir eu de la chance "car ça n’a tapé que les jambes"

Je pense que je remarcherai dans 6 mois
Mathieu Kassovitz

Tout en dévoilant sa jambe gauche, tuméfiée et suturée par endroits, il explique également qu’une tige en titane a été placée dans son fémur. Quant à son pied, il est percé en plusieurs endroits par des tiges et des broches pour le maintenir en place, car la cheville a été "pulvérisée". "Ici, ils appellent ça de la miette de thon", dit-il en riant. Il révèle par ailleurs que le médecin chargé de le suivre avait évoqué dans un premier temps l'amputation, vu de l’état de sa cheville. "Mais ils ont fait un super boulot. Je pense que je remarcherai dans six mois".

"J'ai pris une énorme claque", admet l'artiste qui profite de cette vidéo pour saluer le travail du personnel hospitalier. "On a beau dire ce que l’on veut de la France à tous les niveaux, mais ce qu’il se passe dans les hôpitaux est tout simplement incroyable", dit-il avec émotion. "Ils sont très peu payés pour ce qu’ils donnent. Mais c’est une fierté française. On sait pourquoi on paie nos impôts", admet Mathieu Kassovitz qui conclut sa vidéo avec un vibrant message de solidarité. 

"Je suis fier d'être Français. Macron pas Macron, soyons fiers d'être ce que nous sommes. Même si on n'est pas d'accord avec ceux qui nous dirigent, notre esprit restera le même. Eux, ils vont passer, on va en élire d'autres. (...) Noirs, blancs, jaunes, verts (...), on est tous les mêmes. Ne laissez pas les médias dire qu'on se déteste parce qu'il y a beaucoup de solidarité dans la rue".


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info