Mort de Charlotte Valandrey, comédienne au destin bouleversé par le VIH

"Je serai dans un rire, jamais loin" : les mots d'adieux de Charlotte Valandrey à sa fille Tara

Jérôme Vermelin
Publié le 14 juillet 2022 à 18h02
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

La comédienne française est décédée mercredi à l’âge de 53 ans, quelques semaines après une deuxième greffe du cœur.
Au lendemain de sa mort, ses proches ont publié sur Instagram un poème écrit pour sa fille Tara.

C’est une attention à l’image d’une femme restée solaire jusqu’au bout, malgré son douloureux combat contre la maladie. Quelques heures seulement après la mort de Charlotte Valandrey à l’âge de 53 ans, ses proches ont publié sur Instagram un poème écrit pour Tara, sa fille âgée de 22 ans.

"Je serai dans un rire, dans ton chant, jamais loin. Dans la nuit, sous la pluie ou par un grand soleil. Appelle-moi ma Louloute, je ne dors pas, je veille. Aime comme je t’aime mon ange, mon paradis", écrit notamment l’actrice dans ce très beau texte dont voici l’intégralité.

C’est au début de l’année 2000 que Charlotte Valandrey avait donné naissance à Tara, fruit de son histoire d’amour avec Arthur Lecaisne, auteur de nombreux livres culinaires. Positive au VIH à la veille de ses 18 ans, la révélation de Rouge Baiser fera de nombreux examens pour s’assurer de la bonne santé de son enfant.

"La première année, je n'arrivais pas à l'aimer", expliquera-t-elle en 2005 dans L’Express, alors qu'elle vient de briser le tabou de sa séropositivité dans un livre. "J'avais peur qu'elle ne tombe malade, peur de mourir. Je restais détachée. Le virus, parfois, se met en travers. Heureusement, son papa s'en est beaucoup occupé".

Longtemps, elle a dormi avec moi. Pour me protéger, je suppose

Charlotte Valandrey dans "Gala", en 2005

Après sa première opération du cœur, en 2002, Charlotte Valandrey dit à quel point Tara est indispensable pour son équilibre. En 2013, mère et fille posent ensemble rue de Valois lorsque la comédienne reçoit la médaille de chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres des mains de la ministre de la Culture d'alors, Aurélie Filippetti.

Charotte Valandrey et sa fille Tara en 2013, au ministère de la Culture. - AFP

"Longtemps, elle a dormi avec moi. Pour me protéger, je suppose", révèle l'actrice en 2015 dans un entretien accordé à Gala. "Mais elle me ressemble, elle est résiliente. Les choses dures, elle les surmonte, les occulte. Ce qui ne veut pas dire qu’elle n’est pas marquée. Mais plus je vais être légère, moins je serai en attente d’amour, plus elle se sentira libérée."

Lire aussi

Discrète, Tara Lecaisne n’a encore jamais pris la parole dans les médias. Les obsèques de sa mère auront lieu dans l’intimité à Pléneuf-Val-André, commune des Côtes-d'Armor qui inspira son nom d’artiste, "non loin de la plage immense des vacances de son enfance", a indiqué sa famille.


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info