Disparition de Jean-Pierre Pernaut

Jean-Pierre Pernaut et Miss France, une si belle histoire d’amour

Delphine DE FREITAS
Publié le 2 mars 2022 à 22h12
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Depuis dix ans, il offrait à la nouvelle reine de beauté des Français son premier plateau télévisé.
Le journaliste star du 13H de TF1 n'a jamais caché son affection pour le monde des Miss, qui lui a aussi permis de rencontrer son épouse Nathalie.
Retour sur un lien indélébile qui participait chaque année à la magie du concours.

Il en parlait comme d’une "parenthèse enchantée". Le 11 décembre, Jean-Pierre Pernaut retrouvait un plateau de télévision. Pas celui du 13H où il a présenté le journal de TF1 pendant 33 ans mais celui de l’élection de Miss France 2022. Le journaliste a accepté "avec une immense fierté" de présider le jury du concours de beauté. De son entrée sur la scène du Zénith de Caen au sacre de la Parisienne Diane Leyre, le sourire n’a jamais quitté son visage pendant les trois heures qu’a duré la cérémonie. "Malgré la fatigue qu’il cachait. Il n’en parlait pas", souligne sur Twitter Jean-Pierre Foucault, animateur de la soirée depuis plus de deux décennies.

TF1

Le "parrain" des Miss

"C'est possible de se bagarrer contre la maladie tout en profitant de la vie qui est magnifique", nous expliquait Jean-Pierre Pernaut avant l’élection alors qu’il se battait contre un cancer du poumon. Il est parti deux mois plus tard, laissant derrière lui de formidables souvenirs auprès de la famille Miss France dont il était devenu un membre à part entière. "C’est une grande fierté pour nous de l’avoir eu à nos côtés, nous ne l’oublierons jamais", a souligné l'organisation. "C’est notre parrain", confiait Miss France 2008 Valérie Bègue lors de son tout dernier 13H il y a un an. "Jean-Pierre Pernaut, c’est la mise en valeur des régions. Son journal ressemble un peu à la manière dont on vit une année de Miss France", poursuivait Malika Ménard, Miss France 2010.

La belle histoire a débuté "à l'époque de "Combien ça coûte", dans les années 1990. La nouvelle Miss France y faisait toujours son premier grand direct et on frôlait les records d'audience avec 10 ou 11 millions de téléspectateurs", se souvenait-il pour nous. En décembre 2000, Jean-Pierre Pernaut intègre le jury de l’élection à Monaco. Alain Delon est président, la couronne revient à Elodie Gossuin. Une Picarde, comme lui. "Merci pour l’écharpe de Miss France, pour ton sourire, pour tes conseils, ta bienveillance, pour la Picardie toute entière, pour tout ce que tu es et resteras", a-t-elle écrit sur Instagram, partageant des photos d’elle tout juste élue aux côtés du journaliste. 

2001, la rencontre avec sa Miss Nathalie

L’année suivante, Jean-Pierre Pernaut retrouve la cérémonie à Mulhouse. Il est cette fois-ci invité et assiste au spectacle "dans le public avec Robert Namias, le patron de l'information de TF1"."C'est là que j'ai rencontré une jeune femme prénommée Nathalie Marquay, qui avait été Miss France en 1987 et 6ᵉ dauphine de Miss Monde. Et nous avons eu un coup de foudre", ajoutait-il. Le couple devient parent de Lou et Tom, avant de se marier six ans plus tard. Scellant plus que jamais un lien indélébile entre Jean-Pierre Pernaut et les reines de beauté. À Caen en décembre dernier, les amoureux fêtent les 20 ans du premier regard qui a tout changé. Sylvie Tellier, elle, célèbre ce soir-là les 20 ans de son couronnement.

Aujourd’hui directrice générale de la société Miss France, l’ancienne Miss Lyon a noué une amitié solide avec Jean-Pierre Pernaut au fil des années. "La vie nous enlève un sourire, une voix, un journaliste de talent mais surtout un ami", a-t-elle réagi. Leurs retrouvailles sur le plateau du 13H étaient devenues un rendez-vous incontournable pour les téléspectateurs qui, depuis plus de dix ans, découvraient à cette occasion les candidates à la couronne de Miss France. Plus qu’une tradition, c’était "le point de départ" de l’aventure d’une vie selon le journaliste qui prenait aussi plaisir à offrir à la Miss élue sa première interview télévisée en plateau le lundi suivant l’élection. 

Instagram

Delphine Wespiser, Miss France 2012, est la première à s’être prêtée à l’exercice alors que les reines de beauté précédentes intervenaient en duplex dans le 13H du dimanche de Claire Chazal. L’Alsacienne était dans le jury de Jean-Pierre Pernaut à Caen. Comme une jolie manière de boucler la boucle. "Quel homme délicieux, quel professionnel, si vrai. Jean-Pierre, tu m’as dit que j’avais ce truc en plus qui transpire à la télé - le vrai, le naturel et l’authenticité – que tu l’appréciais vraiment et qu’il fallait le garder. Et bien je garderai toujours ces conseils", témoigne-t-elle sur Instagram, ayant évidemment une pensée pour Nathalie Marquay-Pernaut. 

C'est avec lui et grâce à lui que mon année de Miss France a débuté

Diane Leyre, Miss France 2022

Il y a un an, alors que son mari faisait ses adieux au JT, elle rappelait que son écharpe décrochée en 1987 avait "changé sa vie". "J’ai rencontré mon prince charmant et ce prince charmant, c’est mon Jean-Pierre", glissait-elle. Ce mercredi, après avoir annoncé elle-même la disparition du journaliste dans un communiqué, elle a salué sa mémoire d’un simple carré noir sur les réseaux sociaux. Diane Leyre, Miss France 2022, a elle partagé une photo prise le soir de son couronnement. 

Lire aussi

"C'est avec lui et grâce à lui que mon année de Miss France a débuté. Je n'oublierai pas les premiers mots et conseils qu’il m’a donnés sur la scène", a-t-elle écrit sur Instagram. Ses premiers mots ? Elle nous les avait confiés en conférence de presse quelques minutes après son sacre. "Il m’a dit qu’il était très heureux et que sa femme avait l’œil", avait-elle répondu dans un sourire. Le même qu’affiche Jean-Pierre Pernaut sur leur cliché souvenir qui restera dans l’histoire du concours.


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info