L'actrice Judith Chemla victime de violences conjugales : ce que l’on sait de l’affaire

Jérôme Vermelin
Publié le 5 juillet 2022 à 11h55, mis à jour le 5 juillet 2022 à 12h02
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L’actrice française Judith Chemla a publié sur Instagram des photos de ses blessures au visage, datant de l’été 2021.
Elle les attribue à son ex-compagnon, le réalisateur Yohan Manca, condamné pour violences conjugales en mai dernier.
Des faits qui se sont déroulés à l’été 2021, alors que le couple devait présenter un film au Festival de Cannes.

Elle gardait le silence depuis plus d’un an. Dans un post Instagram, publié ce lundi, la comédienne française Judith Chemla dévoile des photos de son visage, tuméfié et ensanglanté, suite à une agression commise en juillet 2021 par le père de sa fille, le réalisateur Yohan Manca. Dans le texte poignant qui les accompagne, elle accuse ce dernier de continuer à la harceler, en dépit d’une récente condamnation judiciaire.

"Je n’ai pas honte de cette photo. Mais lui devrait avoir honte, il devrait avoir honte aujourd’hui, un an après, au lieu de continuer à faire pression sur moi, de penser qu’il a encore les moyens de me manipuler, au lieu de pourrir la tête de mon enfant, il devrait avoir honte et se faire discret, rechercher vraiment à être pardonné. Ce n’est pas le cas", écrit-elle.

"J’ai tant de preuves qu’il continue d’essayer de me nuire. Retourner au commissariat une troisième fois ? Déposer une troisième plainte en un an ? Être dans le milieu du cinéma, et avoir l’épée de Damoclès de 8 mois de prison avec sursis... Ça ne suffit pas ? Je suis à bout. Que faut-il pour qu’il me laisse tranquille ? Aller vraiment en prison ? Il jouera encore à la victime auprès de ma fille et elle souffrira de ne pas voir son père", poursuit la jeune femme.

"Que je garde ça pour moi ? Il se sentira encore au-dessus des lois, continuera de se plaindre et de contester les décisions de justice auprès de sa fille de 5 ans qu’il voit pourtant comme un père normal qu’il n’est pourtant pas. Il continuera de croire qu’il est en mesure de faire pression sur moi et de me harceler moralement. Je n’en peux plus. J’exige d’avoir la paix. C’est plus clair comme ça ?".

Une condamnation prononcée le 12 mai

C’est Variety qui avait dévoilé l’affaire l’été dernier. Alors qu’ils étaient attendus le 12 juillet au Festival de Cannes pour présenter Mes frères et moi, le film qu’ils avaient tourné ensemble, Judith Chemla et Yohan Manca ne s’étaient finalement pas rendus sur la Croisette. D’après un proche, le réalisateur lui aurait envoyé un téléphone portable au visage, le 3 juillet, lors d’une violente dispute la veille à proximité du Théâtre du Rond-Point.

Selon une source judiciaire, contactée ce matin par LCI, deux plaintes déposées par l’actrice ont abouti à une condamnation prononcée le 12 mai 2002 à huit mois d’emprisonnement avec sursis probatoire pour violences conjugales, harcèlement et violation de domicile.

Une actrice très en vue du cinéma français

Judith Chemla, 36 ans, est une comédienne de théâtre et de cinéma qui a été nommée au César de la meilleure actrice dans un second rôle pour Camille Redouble, en 2013, puis au César de la meilleure actrice pour Une vie, en 2017. Elle est actuellement à l’affiche de la nouvelle comédie de Michel Leclerc, Les Goûts et les couleurs. À la rentrée, on la reverra aux côtés d’Elsa Zylberstein dans Simone, le voyage du siècle, le biopic de Simone Veil.

AFP

Yohan Manca, 32 ans, mène lui une double carrière d’acteur et de réalisateur. En 2019, il était la vedette de La Vérité si je mens ! Les débuts, dans lequel il joue la version jeune de Patrick Abitbol, le personnage incarné dans l’original par Gilbert Melki. Après plusieurs court-métrages, il est passé l'an dernier à la réalisation avec Mes frères et moi, où Judith Chemla incarne une prof de chant lyrique, qui tente de canaliser un ado difficile.

Lire aussi

La publication de Judith Chemla sur Instagram ce lundi a été commentée par de nombreuses personnalités. "Je t’aime ma poupée, ma courageuse", a écrit l’actrice-réalisatrice Géraldine Nakache. Les chanteuses Juliette Armanet et Clara Luciani, les comédiennes Frédérique Bel et Agathe Rousselle, l'acteur Reda Kateb ou encore l’animatrice Laurie Cholewa lui ont également témoigné leur soutien. Yohan Manca, de son côté, n’a toujours pas commenté les déclarations de son ex-compagne.


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info