Qui est Kathy Griffin, l’humoriste bannie de Twitter après s'être moquée d'Elon Musk ?

Publié le 7 novembre 2022 à 14h06, mis à jour le 7 novembre 2022 à 16h35

Source : TF1 Info

L’humoriste américaine Kathy Griffin vient d’être suspendue de Twitter après s’être fait passer pour Elon Musk.
En 2017, elle avait choqué les internautes en postant un cliché de la tête coupée de Donald Trump.
Critiqué de toutes parts depuis le rachat du réseau, l’homme d’affaires s’est trouvée une adversaire pour le moins coriace.

On ne rigole pas avec le nouveau patron de Twitter… et Kathy Griffin vient de l’apprendre à ses dépens. Le compte de cette célèbre humoriste américaine vient en effet d’être suspendu suite à un message dans lequel elle se faisait passer pour Elon Musk afin d’encourager les électeurs à voter pour le parti démocrate à l'approche des élections de mi-mandat. 

"Après des discussions très animées avec les femelles présentes dans ma vie, j’ai décidé de voter bleu (démocrate – ndlr) parce que c’est le choix juste pour elles. Et puis ce sont des femelles sexy", pouvait-on lire dans un post publié samedi sur son compte, suivi par 2 millions d’abonnés.

Dorénavant, tout utilisateur de Twitter se livrant à une imitation sans clairement spécifier qu’il s’agit d’une parodie sera suspendu de manière permanente
Elon Musk, ce dimanche sur Twitter

Pour parfaire l’illusion, Katy Griffin avait remplacé sa photo de profil par un cliché de l’homme d’affaire sud-africain et pris le nom de ce dernier. Pour la même blague, plusieurs personnalités comme la star de la série Mad Men Richard Sommer, le Youtubeur Ethan Klein et l’auteur de science-fiction Chris Kluwe avaient déjà hérité d’une suspension ces derniers jours.  Trop, c’est trop ?

"Dorénavant, tout utilisateur de Twitter se livrant à une imitation sans clairement spécifier qu’il s’agit d’une parodie sera suspendu de manière permanente", a annoncé dimanche Elon Musk. Dans un autre message, l’homme d’affaires informe toutefois que la "fautive" pour récupérer son compte en échange de 8 dollars, la somme mensuelle qu’il a décidé de faire payer pour bénéficier d’une certification.

Peur de rien ni de personne

Outre-Atlantique, la sanction à l’encontre de Kathy Griffin choque à plus d’un titre. Pour beaucoup, Elon Musk s’attaque à la liberté d’expression, sous couvert de "rendre le pouvoir au peuple" comme il l’a encore répété dimanche. Mais il le fait aux dépens d’une humoriste qui, depuis le début de sa carrière, adore se payer les dérives des puissants. Autant dire que sa réaction, très attendue, ne devrait pas manquer de sel...

Après ses premiers spectacles à Los Angeles, au début des années 1990, Kathy Griffin est devenue l’un des visages majeurs de l’humour au féminin sur les grandes chaînes américaines. Très cash, elle critique aussi bien les dérives de la droite religieuse que le star-system hollywoodien. Femme engagée, elle défend les droits de la communauté LGBTQ+, soutenant notamment son inclusion dans l'armée américaine.

Farouche opposante à Donald Trump, elle franchit la ligne rouge en 2017 en posant avec une tête ensanglantée du président américain. À l’époque, cette mise en scène vise à se moquer de l’homme d’affaires qui avait suggéré que la journaliste Megyn Kelly avait ses règles, suite à une question gênante lors d’un débat de la primaire républicaine. Cette vanne plus trash que drôle choquera même sa grande copine Rosie O’Donnell, lui rappelant le drame du journaliste Daniel Pearl, décapité par des membres d'Al-Qaïda en 2002.

Après ce dérapage "sanglant", Kathy Griffin est déclarée persona non grata par de nombreux médias et perd plusieurs contrats. Placée sous surveillance par les services secrets, elle présente ses excuses avant de se rétracter et d’accuser la famille Trump de vouloir "détruire ma vie pour toujours". Depuis, elle a fait de cette mésaventure l’un des temps forts de ses spectacles et le 4 novembre 2020, le jour de ses 60 ans, elle a reposté le cliché polémique. Elon Musk n’a qu’à bien se tenir…


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info