Kevin Spacey, un autre scandale sexuel à Hollywood

Kevin Spacey contraint de payer 31 millions de dollars aux producteurs de "House of Cards"

Delphine DE FREITAS
Publié le 5 août 2022 à 12h00
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Un juge a rejeté l’appel de l’acteur américain, qui espérait ne pas avoir à verser des dommages et intérêts à la société MRC produisant la série Netflix.
Accusé de harcèlement et d’agressions sexuelles en 2017, il avait été évincé du programme dont il était le héros.
Les scénaristes avaient alors dû réécrire et réduire la sixième saison sans son personnage Frank Underwood.

C’est une somme conséquente. Kevin Spacey devra bien payer 31 millions de dollars aux producteurs de House of Cards, dont il avait été évincé à la suite d’accusations de harcèlement sexuel en coulisses. Un juge de Los Angeles a rejeté son appel ce jeudi 4 août, confirmant une décision prise il y a deux ans. En octobre 2020, un arbitrage avait conclu que l’acteur américain devait verser 29,5 millions de dollars de dollars et intérêts ainsi que 1,5 million de dollars en frais de procédure à MRC.

Netflix

La société de production estimait que Kevin Spacey lui avait coûté des millions de dollars de profits, rapporte l'AFP. Comme un prolongement au mouvement #MeToo et à l'affaire Harvey Weinstein en 2017, le comédien avait été accusé de harcèlement et d'agressions sexuelles, ce qui avait mis un terme brutal à sa carrière. Son personnage Frank Underwood avait été tout simplement supprimé de la saison 6 de House of Cards, qui avait dû être entièrement remaniée. Variety précise que le nombre d’épisodes avait notamment été réduit de 13 à 8.

Il a plaidé non coupable d'agressions sexuelles à Londres

L’arbitrage entre les deux parties à l'automne 2020 avait conclu que le comportement de Kevin Spacey n’avait pas respecté la politique anti-harcèlement défendue par la société de production. Variety rappelle que le tournage de House of Cards avait été interrompu deux jours après la publication d’une première accusation de harcèlement sexuel remontant à 1986. D’autres témoignages avaient par la suite fait état de commentaires crus et d’attouchements non consentis auprès de jeunes hommes sur le plateau de la série Netflix.

Lire aussi

Kevin Spacey a toujours nié tout harcèlement et toute agression. Inculpé d’attentat à la pudeur et d’agression sexuelle dans l’État du Massachusetts pour des faits remontant à 2016, il avait vu les poursuites abandonnées en juillet 2019. Cet été, il a plaidé non coupable à Londres de quatre agressions sexuelles qui auraient été commises entre mars 2005 et avril 2013. Il est poursuivi par trois hommes au Royaume-Uni. Mais pas de quoi l'empêcher de relancer sa carrière. Après une période de creux, il a retrouvé le chemin des plateaux et sera prochainement à l’affiche du film Peter Five Eight.


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info