Kim Kardashian condamnée à une amende de 1,3 million de dollars pour une pub déguisée

Rania Hoballah
Publié le 3 octobre 2022 à 15h40
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

La célèbre influenceuse avait vanté les mérites d'une cryptomonnaie à ses 331 millions d'abonnés.
Seul souci : elle avait omis de mentionner qu'elle avait été grassement payée pour le faire.

Personne n'est au-dessus des lois. Kim Kardashian en a fait les frais. Ce lundi 3 octobre, le gendarme de Wall Street, la SEC (Securities and Exchange Commission) a infligé une amende de 1,3 million de dollars (soit 1 .329.308 euros) à la célèbre influenceuse pour avoir fait la promotion sur son compte Instagram d'une cryptomonnaie, sans mentionner qu'elle était payée pour cela.

L'autorité accuse plus précisément la star de téléréalité et femme d'affaires, d'avoir fait la publicité des jetons EMAX, vendus sur EthereumMax, en omettant d'indiquer qu'elle avait été rémunéré 250.000 dollars (256.000 euros) par la plateforme pour cette opération. L'amende comprend une pénalité de 1 million de dollars (1.022.545 euros) ainsi qu'un redressement de 260.000 (266.000 euros) dollars qui représente la somme touchée par Mme Kardashian et des intérêts, comme le précise l'AFP.

Une mise en garde pour le grand public

L'ex-épouse du rappeur Kanye West, qui a accepté de coopérer avec la SEC, s'est également engagée à ne pas faire la promotion d'actifs en cryptomonnaies pendant trois ans. "Cette affaire rappelle que lorsque des célébrités ou des influenceurs promeuvent des opportunités d'investissement, dont des actifs en cryptomonnaies, cela ne veut pas dire que ces produits d'investissement sont bons pour tous les investisseurs", a déclaré dans un communiqué Gary Gensler, le patron de la SEC. "Nous encourageons les investisseurs à considérer les risques et les opportunités potentiels d'un investissement à la lumière de leurs objectifs financiers", a-t-il ajouté.

Lire aussi

Selon Forbes, la fortune personnelle de Kim Kardashian – qui compte 331 millions d'abonnés sur Instagram – s'élève à 1,8 milliard de dollars (1,84 milliard d'euros). Déjà présente dans l'univers du maquillage et des sous-vêtements sculptants, elle a lancé début septembre avec Jay Simmons la société de capital-investissement SKKY Partners. 

D'autres célébrités ont été épinglées dans le passé par les autorités américaines pour avoir fait la promotion illégale de cryptomonnaies, dont le boxeur Floyd Mayweather, la star du rap DJ Khaled, l'acteur Steven Seagal ou encore le rappeur T.I.


Rania Hoballah

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info