Samira éliminée de "Koh-Lanta" : "J'en ai pris des crochets, mais celui-là c'est le plus gros"

Rania Hoballah
Publié le 8 mars 2022 à 23h36
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Samira a été éliminée à l’issue de l’épisode 3 de "Koh-Lanta : le Totem Maudit", diffusé ce mardi soir sur TF1.
Une grande déception pour la coach et ex-sportive de haut niveau qui espérait aller plus loin.
Habituée à prendre des coups, la boxeuse de 34 ans a eu du mal à digérer celui-là.

Certaines défaites sont plus amères que d'autres. Surtout quand on ne s'y attend pas. Ce mardi, Samira a été éliminée de "Koh-Lanta" au terme d'un conseil ultra-tendu. L'ex-candidate Bleue devenue Rouge a quitté l'aventure alors qu'elle ne se croyait pas en danger. En balance avec Pauline, elle a été éliminée par les anciens membres de la tribu verte qui a fait preuve d'unité. Une sortie qu'elle a eue du mal à encaisser, comme elle nous l'explique. 

On vous a vue très émue, voire en colère lors de votre élimination. Vous attendiez-vous à quitter l'aventure aussi vite ? 

Pas du tout, je n'y attendais pas, ça a été un vrai choc. J'en ai pris des crochets dans ma carrière, mais celui-là c'est le plus gros, j'étais vraiment sonnée. Il y a eu un mélange de tristesse, de colère et d'injustice. D'incompréhension aussi parce que me sentais bien et que je n'avais pas l'impression de montrer que j'étais faible.

Vous êtes-vous sentie en danger dès la constitution de l'équipe de Rouges ? 

Pas du tout, j'étais hyper sereine. J'avais même été choisie en deuxième par Louana quand elle a constitué l'équipe…

Pensez-vous que votre honnêteté au sein du Conseil vous a desservie ? 

Non je pense que les choix étaient déjà faits par les ex-Verts. Le problème, c'est que je me suis placée comme la porte-parole des Bleus, et quand on se met en première ligne, on risque de se faire couper la tête plus facilement, et c'est ce qui est arrivé. Je voulais agir comme une grande sœur pour Pauline, car j'ai senti qu'elle n'était pas très à l'aise. J'ai parlé en toute transparence et ça n'a pas payé. Mais je n'ai aucun regret par rapport à ça puisque je suis toujours restée moi-même. 

Mon problème, c'est que je pense toujours plus aux autres qu'à moi.

Samira

Vous avez accusé Pauline de manquer d'honnêteté. Le pensez-vous toujours ? 

Avec le recul, je n'en veux pas à Pauline parce qu'il ne faut pas oublier que "Koh-Lanta" est un jeu. Elle a tout fait pour pouvoir continuer l'aventure et c'est normal. Mon problème, et "Koh-Lanta" me l'a encore démontré, c'est que je pense toujours plus aux autres qu'à moi. 

Vous avez aussi été bouleversée par les mots de Fouzi. C'est l'aventurier que vous allez le plus regretter ? 

Avec Fouzi, on a beaucoup rigolé. Il m'a énormément touché parce qu'on n'a pas passé beaucoup de temps ensemble, mais c'était très intense. Du coup il m'a fait craquer ! Plus largement, je vais regretter tous les moments magiques avec les Bleus. On n'était peut-être pas les plus forts, mais on avait les meilleures individualités et il y avait une vraie cohésion dans un groupe. 

Êtes-vous fière de votre aventure malgré tout ? 

Oui, même si, en tant que compétitrice, j'aurais aimé aller plus loin. Mais je sors la tête haute car mon objectif premier était de rester moi-même et je l'ai atteint. J'aurais détesté continuer plus longtemps en jouant un rôle. Ça m'aurait rendu malade par la suite. 

Je ne garde aucune rancœur parce que c'est juste un jeu. On n'est pas dans "Squid Game" non plus !

Samira

Si vous pouviez changer quelque chose à votre aventure, ce serait quoi ? 

Je pense que j'aurai dû être plus en alerte, moins sereine. Et plus me concentrer sur ma personne plutôt que de d'essayer de parler au nom des Bleus. C'est la seule chose que je changerais. Mais je ne garde aucune rancœur parce que c'est juste un jeu. On n'est pas dans "Squid Game" non plus ! 

Avec le recul quel regard portez-vous sur cette expérience ? 

Le même qu'avant de participer. "Koh-Lanta" est une aventure exceptionnelle, riche en émotion et unique. C'est un condensé de vie, une microsociété. Je pense qu'on ne peut pas vivre un panaché d'émotions aussi intenses ailleurs qu'à "Koh-Lanta", peu importe le temps qu'on reste. 

Lire aussi

Qu'étiez-vous venue chercher dans "Koh-Lanta" et l'avez-vous trouvé ? 

Moi pour me sentir vivante, j'ai besoin de challenge et de défis. J'ai trouvé ça avec l'émission mais je n'en ai eu qu'un aperçu à cause de mon départ prématuré. J'ai juste gouté les plats alors que j'aurai aimé avoir le buffet à volonté. 

Quels vont être vos prochains challenges ? 

Faire la Sahraouiya, le raid pour les femmes qui se passe à Dakhla, dans le sud du Maroc. Et puis faire des galas de boxe et continuer mes coachings. J'ai aussi pour projet d'aider la femme marocaine à devenir encore plus indépendante et avoir confiance en confiance en elle grâce au sport et à ses valeurs. Ça, c'est mon plus grand projet actuellement. 


Rania Hoballah

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info