L'actrice Emmanuelle Riva, césarisée pour son rôle dans "Amour", est morte

La rédaction de LCI
Publié le 28 janvier 2017 à 10h38, mis à jour le 28 janvier 2017 à 14h51
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Sujet JT LCI

DISPARITION - L'actrice française Emmanuelle Riva est décédée vendredi à l'âge de 89 ans des suites d'un cancer. Elle avait reçu un César et une nomination aux Oscars pour son rôle dans "Amour", de Michael Haneke, en 2012.

Alors qu'elle se battait contre une longue maladie depuis plusieurs années, l'actrice Emmanuelle Riva est morte vendredi à l'âge de 89 ans. D'abord annoncé par Le Monde samedi matin, son décès a été confirmé à l'AFP par l'entourage de la comédienne. "Jusqu'au bout, elle a été active", a précisé son agent Anne Alvares Correa.

Révélée en 1959 par le film "Hiroshima mon amour" d'Alain Resnais, Emmanuelle Riva avait atteint la consécration tardivement dans sa carrière avec le César de la meilleure actrice obtenu pour sa prestation dans "Amour", de Michel Haneke (en 2012). Selon Le Monde, Emmanuelle Riva était restée très discrète sur sa maladie et continuait d'étudier les nombreux projets qu'on lui proposait. Elle avait tourné un film cet été en Islande et avait effectué une lecture à la Villa Médicis, à Rome à l'automne. Le 13 janvier dernier, au micro de Laure Adler, elle évoquait encore son métier et sa carrière dans une passionnante "Heure bleue" sur France Inter.

Une femme bouleversante

Frédérique Bredin, présidente du CNC

Née le 27 avril 1927 à Cheniménil, dans les Vosges, elle possédait à sa filmographie des collaborations avec Marcel Hanoun ("Le huitième jour", 1960), Jean-Pierre Melville ("Léon Morin, prêtre", 1961), Marco Bellochio ("Les Yeux, la bouche", 1982) ou Philippe Garrel ("Liberté, la nuit", 1983).

Dans "Amour", qui lui a valu le César de la meilleure actrice, elle incarnait Anne, une professeure de musique vicitme de deux accidents vasculaires cérébraux et dont le mari (joué par Jean-Louis Trintignant) va abréger les souffrances par amour. Le film avait reçu la Palme d'or à Cannes.

"Emmanuelle Riva était une femme bouleversante, une artiste à l'exigence rare. C'est une voix inoubliable qui s'en va. Une voix habitée par l'amour des mots et de la poésie", a déclaré Frédérique Bredin, présidente du Centre National du Cinéma et de l'Image animée (CNC), citée par l'AFP

La ministre de la Culture et de la Communication Audrey Azoulay a salué sur Twitter une "comédienne empreinte d'élégance et de fragilité". De son côté François Hollande a parlé d'une dame qui a "profondément marqué le cinéma français" via un communiqué de l'Elysée.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info