"L’Arnaqueur de Tinder" s’est fait arnaquer en tentant de certifier son compte Instagram

Publié le 7 mars 2022 à 11h17

Source : Sujet TF1 Info

La quête de crédibilité de Simon Leviev passait par l’obtention du fameux badge bleu sur les réseaux sociaux, prouvant qu’il s’agit bien de lui.
Sauf que d’après TMZ, l’Israélien s’est fait avoir par plus malin que lui.

Les faux comptes à son nom pullulent depuis la mise en ligne sur Netflix du documentaire qui lui est consacré. Alors Simon Leviev a tout fait pour que le public sache où le trouver, lui et seulement lui, sur Instagram. Quitte à perdre un peu d’argent. "L’Arnaqueur de Tinder" a été victime du syndrome de l’arroseur arrosé en se faisant arnaquer à son tour dans sa recherche du petit badge bleu, symbole d’authenticité. Selon TMZ, l’Israélien a été contacté la semaine dernière sur les réseaux sociaux pour l’aider à certifier son compte et celui de sa petite amie, ainsi que supprimer ceux qui se font passer pour lui.

Ses victimes ont ouvert une cagnotte

La bonne samaritaine en question ? Une influenceuse suivie par plus de 1,2 million de personnes sur Instagram, précise le Daily Mail. La principale intéressée s’est d’ailleurs vantée de ses exploits dans sa story Instagram. Elle aurait persuadé Simon Leviev, qui rêve d'une carrière à Hollywood, que son petit ami était employé chez Meta, la maison-mère d’Instagram et Facebook. Et que la certification lui en coûterait 6000 euros. TMZ, qui ne dévoile pas les noms des escrocs, publie les captures écran de l’échange de sommes fait en deux fois via PayPal, évoquant un appel en visio passé depuis de faux bureaux pour conforter la supercherie. 

La manageuse de Simon Leviev, qui se défend d’être "le monstre" que l’on décrit, a tout de même trouvé ça suspect. Meta lui a confirmé que les certifications n’étaient pas payantes. Mais trop tard. L’argent avait déjà disparu, le compte @simonleviev est lui désormais inactif. Une somme dérisoire face aux 10 millions de dollars que Simon Leviev aurait escroqué à ses victimes. Trois d’entre elles ont lancé une cagnotte en ligne pour pouvoir éponger leurs dettes. L’histoire ne dit pas si les arnaqueurs de l’Arnaqueur de Tinder leur ont reversé l’argent qu'ils lui ont subtilisé.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info