Meghan et Harry : l'interview qui fait trembler la couronne britannique

L’interview choc de Meghan et Harry à Oprah Winfrey nommée aux Emmy Awards

Delphine DE FREITAS
Publié le 14 juillet 2021 à 11h08
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

HOLLYWOOD – La duchesse et le duc de Sussex permettent à la papesse des médias américains d'être en lice pour les 73e Oscars de la télévision grâce à l'entretien qu'ils lui ont accordé en mars. Une émission spéciale qui avait passionné plus de 17 millions d’Américains le soir de sa diffusion.

Imaginer leurs noms apparaître dans cette liste en aurait fait rire plus d’un au début de l’année. À commencer par Piers Morgan, qui s’était demandé "s’il était trop tard pour les nominations aux Oscars" au lendemain de la diffusion de l’interview choc de Meghan et Harry à Oprah Winfrey. Le journaliste britannique habitué des polémiques s’était tout simplement trompé de cérémonie. 

Car c’est aux Emmy Awards, les Oscars de la télévision américaine, que concourront indirectement la duchesse et le duc de Sussex. Oprah with Meghan et Harry :  A CBS Primetime Special sera en lice pour le prix de la meilleure série ou émission spéciale non romanesque avec animateur lors de la 73e cérémonie qui se tiendra en septembre.

24 nominations pour "The Crown"

L’interview de Meghan et Harry a pour concurrent Mon prochain invité n’est plus à présenter avec David Letterman, Stanley Tucci : Searching for Italy, United Shades of America avec W. Kamau Bell et Vice. Mais précision de taille, le trophée ne reviendra pas à la duchesse et au duc de Sussex en cas de victoire, mais à l’équipe de producteurs de Harpo Productions et à Oprah Winfrey, évidemment. De quoi calmer les plus virulents. On imagine aussi mal le couple fouler le tapis rouge d'un évènement lors duquel la série The Crown, qui romance la vie de la famille royale britannique, est nommée à 24 reprises. Même si on rêve avec force d'un selfie entre le prince et Emma Corrin, qui incarne sa défunte mère Diana.

Tournée dans le plus grand secret à Montecito, l’entretien de Meghan et Harry avait attiré devant la télévision plus de 17 millions d’Américains et plus de 11,3 millions de Britanniques désireux de voir les anciennes altesses royales laver leur linge sale en public. Le couple a longuement expliqué les raisons de leur fuite en avant vers la Californie, loin des tabloïds et d’un système royal qualifié de "piège" par le prince lui-même. L’ex-actrice a révélé avoir pensé à mettre fin à ses jours alors qu’elle était enceinte de son fils Archie. Un nouveau-né victime de racisme au sein même du palais alors qu’il n’était pas encore né, a-t-elle assuré. La reine Elizabeth II a pris bonne note de ces accusations qu’elle a jugées "préoccupantes", tout en indiquant que la famille les évoquerait "en privé".

Lire aussi

Mais depuis ce soir de mars, le prince Harry a continué à évoquer les tensions du clan Windsor dans les médias de son choix. D’un podcast à une série documentaire sur la santé mentale qu’il produit pour AppleTV+ avec… Oprah Winfrey. Le décès du prince Philip en avril et l’inauguration d’une statue hommage à la princesse Diana en juillet semblent avoir ouvert la voie vers une réconciliation familiale. À moins que la paix des familles ne soit définitivement rétablie quand le cadet du prince Charles aura présenté à tous sa fille Lilibet Diana, née en juin.


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info