En librairie, Britney Spears ne fait pas d’ombre au prince Harry mais fait déjà rêver Hollywood

Publié le 1 novembre 2023 à 20h34, mis à jour le 2 novembre 2023 à 11h31

Source : Sujet TF1 Info

Une semaine après la sortie du livre, l’éditeur Simon and Schuster a fini par communiquer sur les ventes anglo-saxonnes des mémoires de la chanteuse.
En France, "La Femme en moi "occupe la tête du top littérature grand format et du top essai avec 15.000 exemplaires vendus.
Des chiffres en dessous de ceux du "Suppléant" qui n’empêchent pas les studios américains de se battre pour décrocher les droits d’adaptation.

C’est l’évènement littéraire de l’automne. En livrant sa vérité, rien que sa vérité, Britney Spears a touché les médias qui lui en ont fait baver ces dernières années. Ils sont nombreux à avoir relayé les bonnes feuilles de La femme en moi avant de se plonger dans son autobiographie à sa sortie le 24 octobre. Plusieurs chiffres de ventes ont été relayés par des comptes fans de la jeune femme sur les réseaux sociaux. La chanteuse elle-même s’est enthousiasmée à l’idée d’avoir enregistré "la meilleure vente de mémoires de célébrité de l’histoire" dès le premier jour. 

Numéro un des essais en France

Britney Spears aurait ainsi fait mieux que le prince Harry, pourtant homologué au Guinness World Records. Le Suppléant, l’autobiographie du duc de Sussex, s’était écoulée à plus de 1,4 million d’exemplaires dès son jour de sortie en librairies aux États-Unis, Canada et Royaume-Uni en janvier. TMZ avance que la chanteuse, qui aurait touché plus de 15 millions de dollars pour ce livre, a réalisé "plus de 400.000 ventes". Sauf que Simon and Schuster, sa maison d’édition dans les pays anglo-saxons, n’avait à ce moment-là encore communiqué aucun chiffre officiel.

"J'ai mis tout mon cœur et toute mon âme dans mes mémoires, et je suis reconnaissante à mes fans et à mes lecteurs du monde entier pour leur soutien indéfectible", a réagi Britney Spears dans un communiqué de son éditeur qui, mercredi 1er novembre au soir, a fini par publier son décompte. Désormais leader de la liste des best-sellers du New York Times, La femme en moi a séduit plus de 1,1 million de curieux aux États-Unis en une semaine, contre 1,6 million pour le prince Harry sur la même période, souligne AP. L'agence rappelant au passage que ces succès en librairie n'ont pas bénéficié de la même promotion, le fils de Charles III ayant enchaîné les interviews quand la popstar a préféré rester silencieuse et s'en remettre à la fidélité de ses fans.

Sur Amazon Charts, le livre de la chanteuse entamait mercredi sa deuxième semaine en tête du classement des livres de non-fiction les plus achetés, devant les mémoires du défunt Matthew Perry. En France, l’éditeur JC Lattès se félicite auprès de TF1info d’être "numéro 1 du top de la littérature grand format et numéro 1 du top essai". Il faut dire que la concurrence globale était rude, le dernier Astérix L’Iris blanc étant sorti la même semaine. Britney Spears a vendu en moins d’une semaine dans l’Hexagone 15.000 des 150.000 exemplaires édités en français. C’est certes moins que les 130.000 réimpressions en trois jours du prince Harry, tiré à l’origine à 210.000 exemplaires chez Fayard. Et alors ?

Une suite l'an prochain ?

La femme en moi a permis à Britney Spears de coucher sur le papier ce qu’elle n’avait jamais pu révéler jusqu’à présent. Une reprise en main de sa propre voix, dont elle a été longtemps été privée. "J’ai enfin récupéré ma vie, ma force et ma féminité. Et maintenant je suis là", conclut-elle dans ses mémoires. Ses confidences pourraient vivre une seconde vie à l’écran. C’est en tout cas ce que rapporte Deadline, affirmant que des propositions à Hollywood sont en cours pour une adaptation du livre "en série télé, en long-métrage ou en documentaire".

La mise sous tutelle de l’artiste de 41 ans et la privation de liberté qui a suivi ont déjà été au cœur de deux documentaires il y a deux ans. Mettant en lumière le mouvement #FreeBritney initié par ses fans, Framing Britney Spears et Controlling Britney Spears ont contribué à accélérer la procédure judiciaire ayant mis fin à 13 ans d’une vie sous la tutelle de son père Jamie. Britney Spears a de son côté teasé l’arrivée d'"un deuxième volet" de son livre l'an prochain, dans une publication Instagram depuis supprimée. Boutade ou véritable annonce ? Seul le temps le dira. En attendant, la principale intéressée continue de profiter de sa liberté retrouvée en dansant dans son salon, où elle a déjà installé son sapin de Noël.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info