La justice a tranché : le prince Harry ne retrouvera pas sa protection policière au Royaume-Uni

Publié le 28 février 2024 à 12h55, mis à jour le 28 février 2024 à 13h38

Source : TF1 Info

La Haute Cour de Londres a rejeté la demande du duc de Sussex, qui réclamait le rétablissement du service de sécurité payé par l’État pour ses déplacements dans son pays natal.
L’arrêt du juge estime que la décision de la police de ne plus prendre en charge sa sécurité n’est "pas irrationnelle" ni "entachée d’injustice" compte tenu de la fin de ses activités officielles avec les Windsor.

Après la joie de sa victoire face aux tabloïds, le goût amer de la défaite. Le prince Harry a enregistré un revers majeur ce mercredi 28 février devant la Haute Cour de Londres qui statuait sur la sécurité personnelle du fils cadet de Charles III. Ce dernier réclamait le rétablissement de sa protection policière systématique lors de sa présence sur le sol britannique, qui lui a été retirée après son départ fracassant vers les États-Unis il y a quatre ans avec femme et enfants. L’autorité judiciaire lui a donné tort, estimant que la décision de Scotland Yard de le priver de ses services "n’était pas irrationnelle" ni "entachée d'injustice".

Son deuxième échec dans ce dossier

Le prince Harry contestait une décision prise en février 2020 par le Home Office, le ministère de l’Intérieur britannique, de lui accorder une protection policière "au cas par cas" lors de sa présence au Royaume-Uni. Dans sa décision relayée par l’AFP, le juge a estimé que cette stratégie "était et est légalement fondée". Il avait essayé de contourner la nouvelle règle mise en place en proposant de la financer lui-même. 

Sa requête avait été rejetée par un juge londonien au printemps 2023, mettant ainsi fin à la possibilité d’un procès. Lors d'une audience mi-mai, le gouvernement avait fait valoir qu'il n'était "pas approprié" que des personnes fortunées "achètent" une protection pouvant inclure des agents armés lorsqu'il a été décidé que "l'intérêt public ne justifie pas" qu'elles reçoivent une protection sur la base d'un financement public.

Quid des prochains voyages en famille ?

Les Sussex martèlent depuis quatre ans que l’équipe de sécurité privée dont ils bénéficient aux États-Unis n’a pas accès aux renseignements nécessaires pour pouvoir assurer la protection de leur famille au Royaume-Uni. Harry a régulièrement répété qu’il limiterait ses déplacements avec femme et enfants tant que la question ne serait pas réglée. Alors désormais, que va-t-il se passer ? Le père du prince Archie et de la princesse Lilibet est devenu un habitué des visites express, du couronnement l’an dernier à son récent passage à Londres pour échanger avec son père atteint d’un cancer.

Dans une interview à la télévision américaine la semaine dernière, Harry annonçait qu’il avait "d’autres voyages prévus" au Royaume-Uni. "Je m’arrêterai pour voir ma famille autant que je peux", insistait-il. Sans préciser s’il viendrait avec la sienne.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info