La justice américaine rejette la plainte du bébé de l’album "Nevermind" de Nirvana

Jérôme Vermelin
Publié le 4 janvier 2022 à 16h43
JT Perso

Source : TF1 Info

POLÉMIQUE – 20 ans après avoir posé à l'âge de 4 mois sur la pochette de l’album "Nevermind", Spencer Elden portait plainte contre Nirvana, accusant le groupe de "diffusion de distribution pornographie infantile". Sa démarche, très critiquée, vient d’être rejetée par un juge de Californie.

Sa démarche avait déclenché la fureur des fans de rock. En août dernier, la presse américaine révélait que Spencer Elden, le "bébé tout nu" de la pochette de l’album Nevermind de Nirvana, classique du grunge sorti en 1991, avait décidé d’entamer des poursuites judiciaires contre la formation de Seattle. Après avoir longtemps clamé son amour pour le groupe du regretté Kurt Cobain, il avait décidé de porter plainte pour "distribution de pornographie infantile" et "exploitation", s’estimant victime de "dommages pour toute la vie".

Après plusieurs semaines de procédure, la justice américaine vient de mettre un terme à l’affaire, de manière momentanée tout du moins. Le juge californien Fernando M. Olguin a en effet décidé lundi de rejeter la plainte, les avocats de Spencer Elden n’ayant pas contesté à temps la requête en nullité déposée en décembre par le groupe. Ils ont jusqu’au 13 janvier pour déposer une nouvelle plainte, qui semble avoir peu de chance d’aboutir.

Lire aussi

La plainte de Spencer Elden visait les membres survivants de Nirvana, le bassiste Krist Novoselic et le batteur Dave Grohl, mais aussi Courtney Love, la veuve de Kurt Cobain, ainsi que le photographe Kirk Weddle. Pour obtenir l’annulation de la procédure, leurs avocats ont argué que le jeune homme avait "passé trois décennies à profiter de sa célébrité en se faisant appeler le bébé de Nirvana", allant jusqu’à recréer la pochette pour ses 15e et 20e anniversaire et à se faire tatouer le titre du disque sur la poitrine.


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info