"Aline": le vrai-faux biopic de Céline Dion signé Valérie Lemercier

"La psychiatrie m’a sauvée" : Valérie Lemercier révèle avoir été internée à 23 ans

Delphine DE FREITAS
Publié le 4 novembre 2021 à 12h38
JT Perso

Source : JT 20h WE

CONFIDENCE POUR CONFIDENCE – Alors que s’apprête enfin à sortir son faux biopic sur Céline Dion "Aline", l’actrice et réalisatrice s’est livrée comme rarement dans un documentaire diffusé sur TMC mercredi 3 novembre.

Elle est l’une des humoristes préférées des Français. Une étiquette que Valérie Lemercier a parfois du mal à assumer. "Être aimée n’est pas ce que je recherche, je préfère être comprise", assure-t-elle dans Singulière, un documentaire qui lui est consacré et que TMC a diffusé ce mercredi 3 novembre.

Alors pour inviter le public à la saisir davantage, elle a fait le choix de dévoiler ses failles les plus intimes. "La fille parisienne et heureuse, c’est peut-être ce que j’ai voulu montrer mais pas forcément ce que je suis", insiste-t-elle.

Je suis allée à l’hôpital Sainte-Anne toute seule, avec ma valise, pour qu’on me prenne. Je tombais et on m’a prise

Valérie Lemercier

Élevée dans une ferme de Normandie par des parents "bourgeois terriens", Valérie Lemercier a 18 ans quand elle s’installe à Paris. "J’étais en confiance, je rêvais", se souvient-elle. Elle enchaîne les petits boulots, suit des cours de théâtre. Mais sans jamais décrocher le rôle qui allait enfin lancer sa carrière. "Quand j’avais 23 ans, je ne vivais pas de mon art. C’était un moment difficile, où je me voyais être une femme au foyer qui pousse une poussette, qui fait des courses sans enfant dedans."

Par peur de "passer à côté de quelque chose", Valérie Lemercier a eu le courage de prendre une décision que peu auraient prise. "À 23 ans, je suis allée à l’hôpital Sainte-Anne toute seule, avec ma valise, pour qu’on me prenne. Je tombais et on m’a prise. Je suis restée un mois", détaille-t-elle. "Je suis une personne que la psychanalyse, que la psychiatrie a sauvée. Enfin, on m’a prise au sérieux dans ma détresse. Ça n’allait pas parce que je ne m’exprimais pas. J’allais partir dans une vie qui n’était pas celle que je voulais. L’air de rien, ça m’a sauvé la vie."

Lire aussi

"On m’a traitée, on m’a soignée. Le jour où j’ai commencé à parler à quelqu’un, où j’ai commencé à pouvoir dire non, j’ai commencé à travailler, à être actrice", poursuit Valérie Lemercier qui, un an plus tard, devenait l'héroïne de la série Palace. La suite, on la connaît. Humoriste, comédienne puis réalisatrice, l'artiste a pleinement déployé ses ailes jusqu'à réinventer la vie de la plus iconique des chanteuses au cinéma, Céline Dion. Aline, le faux biopic consacré à la star québécoise, sort en fin au cinéma le 10 novembre après plus d'un an d'attente en raison de la pandémie.


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info