La reine du Danemark prive quatre de ses petits-enfants de leurs titres de prince et princesse

Delphine DE FREITAS
Publié le 29 septembre 2022 à 13h30
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Margrethe II a annoncé que les enfants de son fils cadet, le prince Joachim, ne bénéficieraient plus du statut d’Altesses royales à compter du 1er janvier 2023.
Elle souhaite ainsi "créer le cadre leur permettant de façonner leur propre vie" sans les contraintes liées à leur naissance.
Une manière pour la famille royale danoise de réduire ses membres actifs, comme l’a déjà fait la Suède avant elle.

Ils gardent leur place dans l’ordre de succession. Mais pas leurs titres. La reine Margrethe II du Danemark a annoncé que les quatre enfants de son fils cadet seraient prochainement privés de leurs titres princiers. "Sa Majesté a décidé qu’à partir du 1er janvier 2023, les descendants de son Altesse royale le prince Joachim ne pourraient plus utiliser que leurs titres de comtes et comtesses de Monpezat", indique un communiqué du palais, précisant qu’ils seraient désormais appelés "excellences" et non plus "Altesses royales".

Le prince Joachim et la princesse Marie du Danemark entouré de leurs enfants, les deux aînés Felix et Nikolai nés d'un premier mariage (aux extrémités gauche et droite), Athena et Henrik. - Mads Claus Rasmussen / Ritzau Scanpix / AFP

La reine du Danemark assure avoir pris sa décision pour le bien de Nikolai, 23 ans, Felix, 20 ans, Henrik, 13 ans et Athena, 10 ans. Les aînés sont issus d’un premier mariage, les seconds sont le fruit des amours du prince Joachim et de son épouse française, la princesse Marie. Avec ce changement, la souveraine de 82 ans qui se remet du Covid-19 souhaite "créer le cadre permettant aux quatre petits-enfants de façonner leur propre vie dans une bien plus grande mesure sans être limités par les considérations et devoirs particuliers qu'implique une affiliation formelle à la Maison royale du Danemark en tant qu'institution".

Et au Royaume-Uni ?

Dès 2016, la famille royale du Danemark avait confirmé que le prince Christian, le fils aîné du prince héritier Frederick et de la princesse héritière Mary, serait le seul à recevoir une allocation de l’État une fois adulte. Ses sœurs les princesses Isabella et Joséphine ainsi que son frère le prince Vincent devront eux trouver leurs propres sources de revenus. L’annonce concernant les titres de leurs cousins n’est au final qu’une suite logique. Ce resserrement de la famille royale permettra aussi de faire des économies. Car dispenser les princes de toute activité officielle signifie aussi les priver de tout financement public.

Lire aussi

Le palais danois souligne que "la décision de la reine est conforme aux ajustements similaires que d’autres maisons royales ont effectués de différentes manières ces dernières années". Il y a trois ans, c’est le roi Carl XVI Gustaf de Suède qui a fait de même avec cinq de ses sept-petits-enfants. S’ils ont gardé leurs titres de princes et princesses, ils ont perdu celui d’Altesses royales et les avantages qui en découlent. Seuls Estelle et Oscar, les enfants de l’héritière du trône, la princesse Victoria, font toujours partie de la Maison royale suédoise. Au Royaume-Uni aussi l’idée d’une monarchie resserrée fait son bout de chemin. Le départ de Meghan et Harry aux États-Unis a réglé une partie de la question.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info