EN DIRECT - "Une honte pour notre pays" : les réactions politiques après le report de la visite de Charles III

Publié le 24 mars 2023 à 11h37, mis à jour le 24 mars 2023 à 17h42

Source : JT 13h Semaine

Conséquences des tensions liées à la réforme de retraite, le voyage officiel du roi Charles III en France est reporté.
Le souverain britannique et la reine consort Camilla devaient arriver dimanche soir à Paris.
Une décision conjointe des gouvernements français et britannique.

Ce live est à présent terminé. 

RÉACTIONS DE LA PRESSE BRITANNIQUE


Le report de la visite de Charles III en France fait les gros titres des médias britanniques ce vendredi. Une décision sans grande surprise, au regard des violences qui ont émaillé la journée de grève de jeudi. Pour nos confrères, c'est surtout une véritable "humiliation" pour Emmanuel Macron.

"UNE HONTE POUR NOTRE PAYS"


Dans un communiqué publié ce vendredi après-midi, le parti LR et son chef Eric Ciotti dénoncent "un sentiment d'effarement" du "monde entier" après le report de la visite de Charles III, une "honte pour notre pays". 


"Le droit de manifester et de contester ne donne pas droit au désordre généralisé", écrit le député.

NOTE DES RENSEIGNEMENTS


La visite du roi d'Angleterre en France, prévue à partir de dimanche soir, a été "reportée" en raison des mouvements sociaux. Dès mercredi, une note du renseignement territorial, que TF1 et LCI ont pu consulter, mettait en garde contre "un niveau de menace élevé".

PAS DE "THÉ À VERSAILLES"


Les réactions politiques sont nombreuses après cette annonce de l'Élysée. Manon Aubry, eurodéputée Nupes-LFI, a jugé ironiquement sur Twitter que "les rois ne prendront pas le thé à Versailles". 


"Le peuple français sait effrayer tous les monarques ! Qu'ils soient à Buckingham ou à l'Élysée", a-t-elle ajouté, dans une critique à Emmanuel Macron.

CHARLES III "TOUJOURS LE BIENVENU À PARIS"


Après l'annonce du report de la visite royale britannique, Anne Hidalgo, la maire PS de Paris où Charles III et la reine consort devaient notamment faire étape, a expliqué avoir rappelé à l'ambassadrice de Grande-Bretagne "que le Roi Charles III et la Reine Consort seront toujours les bienvenus à Paris". 

PRADIÉ PLAIDE "L'APAISEMENT"


Pour le député LR Aurélien Pradié, le report de la visite de Charles III "est inédite en temps de paix". "L’urgence extrême, c’est l’apaisement. Le véritable courage politique est là : réconcilier", écrit l'élu, ajoutant qu'"une nation fracturée est une nation faible". 

SANDRINE ROUSSEAU


Pour la députée Nupes-LF1 Rousseau, le report de la visite de Charles III est "l'unique indice" qu'Emmanuel Macron "a saisi que se déroulait un mouvement social (d'une ampleur historique) dans notre pays". "Lunaire", fustige-t-elle.

EXPLICATIONS


La visite du roi d'Angleterre, prévue ce dimanche et jusqu'à mercredi en France, a été reportée en raison du climat social tendu. La présidence française promet une reprogrammation de la visite "dans les meilleurs délais".


Quant à Charles et Camilla, ils ont déclaré se réjouir de venir en France dès que de nouvelles dates seront trouvées.

LES DÉTAILS DE L'ANNULATION


Une note du renseignement que TF1/LCI a pu consulter, et qui a été publiée mercredi juste après l'interview du président, vient apporter des explications à l'annulation de la visite de Charles III. Le document fait mention du "niveau de menace élevé" représenté par la visite du souverain en France. 


"Les mouvements contestataires comptent bien utiliser cette exposition médiatique pour faires de blocages" à Paris, à Versailles mais aussi à Bordeaux selon le renseignement territorial qui pointe également le risque de coupures Enedis. 

PRISE DE PAROLE D'EMMANUEL MACRON


Retrouvez en intégralité la pris de parole d'Emmanuel Macron concernant le report de la visite du roi Charles III en France.

Emmanuel Macron s'exprime sur le report de la visite de Charles IIISource : TF1 Info

"PAS SÉRIEUX"


En marge de sa conférence de presse en direct de Bruxelles, Emmanuel Macron est revenu sur le report de la visite du roi Charles III en France. Il a assuré que le maintien de cette visite ne serait pas sérieux". "À partir du moment où hier soir, l'intersyndicale a annoncé une nouvelle journée de mobilisation mardi (contre la réforme des retraites, ndlr) et que la visite du roi était prévue de lundi à mercredi, je pense que nous ne serions pas sérieux et que nous manquerions d'un certain bon sens de proposer à Sa majesté le roi et la reine consort de venir faire une visite d'État au milieu des manifestations". 


"J'ai pris l'initiative ce matin de l'appeler et de lui dire quelle était la situation", a encore détaille le président avant d'affirmer que "le bon sens et l'amitié nous a conduit à proposer un report". "Ce qui eut été détestable pour le peuple britannique comme pour nous, c'est que nous essayons de maintenir comme si de rien n'était avec des incidents à la clé".


De nouvelles discussions auront lieu au début de l'été pour re-programmer cette visite d'État. 

"LE POUVOIR ÉCOUTE LES ROIS ÉTRANGERS"


Autre réaction, celle du député LFI François Ruffin sur Twitter. "Charles III a eu Macron au téléphone. Pas l'intersyndicale. Charles III a obtenu de Macron "un report". Pas l'intersyndicale. Le pouvoir écoute les rois étrangers. Pas les travailleurs français", a-t-il fustigé.

FAIT RARISSIME


Reporter une visite d'Etat est un fait rarissime. Le roi d'Espagne Felipe VI avait renoncé en 2015 à son déplacement en France après la tragédie du crash d'un appareil de Germanwings.


"Quelle image pour notre pays de n’être même pas en capacité d’assurer la sécurité d’un chef d’État", a déploré le chef des Républicains Eric Ciotti, le député RN Jean-Lin Lacapelle y voyant "une humiliation diplomatique sans précédent".

"DERAISONNABLE"


Nouvelle réaction après le report de la visite de Charles III en France, celle de Julian Bayou, député EELV qui appelle le gouvernement à retirer la réforme des retraites. "Que diriez-vous d'un pays qui n'est pas en mesure d'accueillir dignement l'un de ses plus proches alliés en raison de l'obstination de son Président ?", interroge-t-il.

REACTION


 L'annulation de la visite ? "Encore une conséquence de l’entêtement d'Emmanuel Macron. En voulant imposer sa réforme c'est une bombe à fragmentation qui abîme tous les secteurs et tous les sujets", a réagi le député RN Sébastien Chenu.

DECRYPTAGE


Les informations de notre correspondante en Grande- Bretagne, Elise Stern.

Visite de Charles III reportée : premières réactions sur place avec notre correspondante, Elise SternSource : TF1 Info

EXPLICATIONS


Le décryptage de Bertrand Deckers pour LCI, évoquant le coup de téléphone ce vendredi matin entre Emmanuel Macron et Charles III.

Visite du roi Charles III reportée : décryptage de Bertrand Deckers, écrivain et journalisteSource : TF1 Info

UNE VISITE EN NOVEMBRE ?


Invité sur LCI, Bertrand Deckers, écrivain et journaliste, explique que la visite pourrait être reportée au mois de novembre. La visite de Charles III prévue en fin de semaine prochaine en Allemagne sera donc la première visite de Charles III à l'international.

TEMOIGNAGE


"La famille royale a aussi l'habitude de faire face à ce genre de situation", a estimé sur LCI Denis MacShane, ancien ministre des Affaires européennes de Tony Blair.

Visite royale reportée : Denis MacShane, ancien ministre des affaires européennes de Tony BlairSource : TF1 Info

DOWNING STREET


Le report de la visite d'Etat du roi Charles III et Camilla en France a été décidé après une demande en ce sens du président français Emmanuel Macron, a indiqué vendredi Downing Street.


"La décision a été prise avec l'accord de toutes les parties, après que le président de la France a demandé au gouvernement britannique de reporter la visite", a affirmé un porte-parole du Premier ministre britannique Rishi Sunak, suite à l'annonce par l'Elysée de ce report du fait du mouvement de protestations en France contre la réforme des retraites.

CONTEXTE


 La visite du roi suscitait les plus grandes inquiétudes depuis l'annonce d'une journée de grève mardi prochain. Son programme précis n'avait pas été publié alors que Charles III devait atterrir à Paris dimanche soir. Il devait notamment s'exprimer lundi devant les sénateurs et députés et participer à un dîner d'Etat au château de Versailles, en compagnie de la reine consort Camilla.

"DECISION DIFFICILE"


L'ambassadeur du Royaume-Uni en France Peter Ricketts a exprimé sa compréhension. "Cela aura été une décision difficile. Mais compréhensible. Les visites d'Etat sont un temps pour la célébration et ce n'était pas le moment", a-t-il dit.

CHARLES III


Le roi Charles III et son épouse Camilla se réjouissent d'aller en France "dès que des dates pourront être trouvées", a rapporté vendredi le palais de Buckingham après l'annonce du report de leur visite à cause des manifestations.


"Leurs majestés se réjouissent de l'opportunité de se rendre en France dès que des dates pourront être trouvées", a indiqué le palais dans un communiqué. Le couple royal devait se rendre dimanche en France pour sa première visite d'Etat.

LA RÉACTION DE FABIEN ROUSSEL

LA RÉACTION DE JEAN-LUC MELENCHON

Les événements des derniers jours ont sans doute eu raison de la visite en France du roi Charles III. Son séjour dans l’Hexagone en compagnie de la reine consort est en effet reporté. Le couple royal devait arriver à Paris ce dimanche 26 mai, avec en point d’orgue une cérémonie sur l’Arc de Triomphe, un discours au Sénat et un dîner à Versailles ce lundi, puis un voyage à Bordeaux mardi. Charles et Camille devaient ensuite quitter la France mercredi pour Berlin.

"Compte tenu de l'annonce, hier, d'une nouvelle journée d'action nationale contre la réforme des retraites le mardi 28 mars prochain en France, la visite du Roi Charles III, initialement prévue du 26 au 29 mars dans notre pays, sera reportée", indique l'Élysée dans un communiqué. 

"Cette décision a été prise par les gouvernements français et britannique, après un échange téléphonique entre le Président de la République et le Roi ce matin, afin de pouvoir accueillir Sa Majesté le roi Charles III dans des conditions qui correspondent à notre relation d'amitié. Cette visite d'État sera reprogrammée dans les meilleurs délais."

Ces derniers jours, les manifestations contre la réforme des retraites se sont multipliées, avec de nombreuses violences sur tout le territoire durant la journée de jeudi. Une nouvelle journée d'action est prévue par les syndicats mardi prochain.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info