"L’amour est dans le pré 2016" : comment Eric a failli rentrer bredouille du speed dating

Jérôme Vermelin
Publié le 12 juillet 2016 à 16h03
"L’amour est dans le pré 2016" : comment Eric a failli rentrer bredouille du speed dating

TOUCHANT – La nouvelle saison de "L’amour est dans le pré" a débuté lundi soir sur M6. Et pour Eric, l’un des agriculteurs, l’un des agriculteurs à la recherche de l’âme sœur, l’expérience a failli tourner court. Explications.

Son rêve ? Fonder une famille, enfin, après deux histoires sans lendemain, et une forte dose de solitude. Eleveur de vaches et de moutons en Bourgogne, le timide Eric allait à la rencontre de ses prétendantes, ce lundi soir, dans les premiers épisodes de "L’amour est dans le pré" sur M6. Ses ou plutôt sa prétendante. Car à l’approche du tournage, les courriers ne correspondaient guère à son idéal.

"Une semaine avant la remise, les seuls courriers reçus pour Eric provenaient de femmes étrangères désirant venir en France pour se marier, ou de personnes cherchant un stage professionnel dans le monde de l'agriculture", explique à Télé-Loisirs Virginie Matéo , la productrice de l’émission. Celui qui se décrit volontiers comme "romantique" et "généreux" allait-il rentrer bredouille de la capitale ?

"C'est un peu un deuil qu'il faut faire"

"Trois jours avant la remise, on a enfin reçu un courrier", poursuit la productrice à propos de la lettre de Françoise, 56 ans, déjà maman de trois enfants. "On a dit à Éric que la lettre ne correspondait pas du tout à ses critères, mais il a tout de même accepté de la lire." 

Avant la rencontre, l’agriculteur a du mal à cacher sa déception. "J'ai envie de trouver quelqu'un et de ne pas rester seul", avoue-t-il. "Il faut que je choisisse entre faire une famille ou rester seul en désirant avoir des enfants que je n'aurais jamais. C'est un peu un deuil qu'il faut faire." Pas très encourageant tout ça.

"Physiquement c'est impeccable"

Arrive le speed dating. Et là, surprise : l’agriculteur, comme sa prétendante, ont des étoiles plein les yeux. Françoise a beau vivre avec sa mère qui souffre de la maladie de Parkinson, la perspective de s’installer à la campagne l’enchante. "Tu as quand même Internet ?", plaisante-t-elle.

"Physiquement c'est impeccable", confie l’agriculteur aux caméras de l'émission après avoir invitée son unique prétendante chez lui. "Maintenant, il faut voir si nos caractères seront compatibles et si mon quotidien lui plaira." On en piaffe d'impatience, nous aussi...

A LIRE AUSSI
>> "L'amour est dans le pré" 2016 épisode 1 : "T'as quand même Internet ?"


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info