Le Festival de la BD d’Angoulême récompense l’Américain Chris Ware sur fond de contestation

Publié le 23 juin 2021 à 11h03
Le Festival de la BD d’Angoulême récompense l’Américain Chris Ware sur fond de contestation
Source : AFP

RECOMPENSE - Le Grand Prix du Festival d’Angoulême a été attribué mercredi 23 juin à Chris Ware, star du "comic-strip" américain. Une récompense attribuée au second tour de scrutin, une partie des votants ayant effectué un vote contestataire afin d’alerter le gouvernement contre le statut des auteurs français.

Si le choix du lauréat du Grand Prix du Festival d’Angoulême ne souffre aucune contestation, il s’est effectué dans un contexte inédit. Finaliste les trois années précédentes, l’auteur américain Chris Ware, 53 ans, a reçu ce mercredi la plus haute distinction du célèbre festival de bande-dessinée. En raison de la pandémie, la ville du sud-ouest de la France n’a pu accueillir son public en janvier, repoussant l’attribution de sa récompense à juin dans l’espoir de conditions plus favorables, avant d'y renoncer.

C’est finalement à distance que ce maître admiré du comic-strip a reçu son prix, au cours d’un scrutin marqué par la grogne d’une partie des votants. Des auteurs professionnels ayant tenu à exprimer leur mécontentement auprès du gouvernement en effectuant un vote protestataire.

Au premier tour, une partie d’entre eux ont en effet porté leur voix sur Bruno Racine, un haut fonctionnaire qui a rendu en janvier 2020 un rapport proposant un statut plus avantageux pour les auteurs en général. Ses propositions sont restées lettre morte. Une fois ces votes nuls écartés, Chris Ware s'est retrouvé au second tour face à deux Françaises, Pénélope Bagieu et Catherine Meurisse, qu'il a devancées. Les résultats du premier comme du second tour ne sont pas divulgués.

Natif du Nebraska, l'auteur de Jimmy Corrigan et de Rusty Brown rejoint des légendes de la BD principalement européennes telles que Franquin, Wolinski, Zep, mais aussi trois compatriotes, Art Spiegelman, Bill Watterson et Richard Corben. Il succède au Français Emmanuel Guibert auquel le Musée d'Angoulême consacre une exposition fermant ses portes dimanche.

Chris Ware est connu des bédéphiles pour son attention au détail le plus infime de vies ordinaires. Il s'y attèle par un dessin minimaliste et précis, aux angles doux et aux couleurs unies, où les personnages prennent des formes rondes rassurantes. Son style immédiatement reconnaissable, a vite connu un succès international, grâce entre autres aux quelque 25 couvertures du magazine New Yorker qu'il a signées. 


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info