Le jour où Leonardo DiCaprio a failli gagner un Oscar, épisode 1

Jérôme Vermelin
Publié le 22 février 2016 à 18h15
Le jour où Leonardo DiCaprio a failli gagner un Oscar, épisode 1

FLASHBACK - Candidat à l'Oscar du meilleur acteur, lors de la 88e cérémonie des Oscars, dimanche prochain à Los Angeles, Leonardo DiCaprio va-t-il enfin l'emporter ? Avant d'incarner l'intrépide Hugh Glass dans "The Revenant", le nouveau film de Alejandro Gonzales Inarritu, l'intéressé a été nominé quatre fois. Pour autant d'échecs...

Souvent bien placé, toujours perdant ? D'après les spécialistes de la course à l'Oscar, Leonardo DiCaprio devrait enfin repartir avec la statuette dorée dimanche prochain pour le rôle de Hugh Glass, le trappeur vengeur de The Revenant, le nouveau film d'Alejandro Gonzales Inarritu, en salles en France ce mercredi. Jusqu'ici l'acteur américain, 40 ans tout juste, a été nommé quatre fois...

C'est l'histoire d'un talent précoce

La première ? C'était en 1994, pour l'Oscar du second rôle. A l'époque, le tout jeune Leo, 19 ans, vole la vedette à Johnny Depp dans Gilbert Grape, le film de Lasse Hallstrom dans lequel il incarne Arnie, le petit frère déficient mental du héros. Quelques mois plus tôt, le blondinet s'était attiré les louanges de la critique en donnant la réplique à Robert De Niro dans Blessures secrètes, de Michael Caton-Jones.

Sa maturité, son aplomb, un truc un peu fou dans son regard... Le petit DiCaprio, fils d'un éditeur de BD et d'une secrétaire juridique, n'est déjà pas un acteur comme les autres. "Les producteurs recherchaient un gamin à la fois vulnérable et sûr de lui. J'ai juste essayé d'être moi-même. Parce que c'est ce que je suis : vulnérable et sûr de moi", expliquait-il à l'époque. 

Lors de la cérémonie des Oscars, Leo est logiquement le plus jeune des nominés. Face à lui, que du lourd : John Malkovich pour Dans la ligne de mire, Pete Postlethwaite pour Au nom du père, Ralph Fiennes pour La liste de Schindler et le futur vainqueur, Tommy Lee Jones, pour Le Fugitif.

A l'époque, il ne sait pas qu'il va devoir attendre plus de dix ans pour décrocher sa deuxième nomination, mais aussi la première pour l'Oscar du meilleur acteur pour sa performance étourdissante dans Aviator de Martin Scorsese.

Entre temps, il va décrocher ses premiers rôles en vedette, notamment dans Romeo + Juliette de Baz Luhrmann en 1996. Et devenir un an plus tard le héros de l'un des plus gros succès de tous les temps, un certain Titanic de James Cameron...  

A LIRE AUSSI
>> Le palmarès complet des Oscars 2016
>>  L'Amérique, la nature, les Oscars : Leonardo DiCaprio se confie à metronews


Jérôme Vermelin

Tout
TF1 Info