Le jour où Leonardo DiCaprio a failli remporter un Oscar, épisode 4

Jérôme Vermelin
Publié le 28 février 2016 à 10h30
Le jour où Leonardo DiCaprio a failli remporter un Oscar, épisode 4

FLASHBACK – Jusqu'à dimanche, et la 88e cérémonie des Oscars, metronews vous raconte les quatre tentatives manquées de Leonardo DiCaprio dans sa quête de la précieuse statuette dorée. Aujourd'hui : sa nomination à l'Oscar du meilleur acteur pour "Le Loup de Wall Street", de Martin Scorses, en 2014.

Souvent bien placé, jamais gagnant ? D'après les spécialistes de la course à l'Oscar, Leonardo DiCaprio devrait enfin repartir avec la statuette dorée dimanche soir pour le rôle de Hugh Glass, le trappeur vengeur de The Revenant, le nouveau film d'Alejandro Gonzales Inarritu, en salles en France ce mercredi. Jusqu'ici l'acteur américain, 40 ans tout juste, a été nommé quatre fois...

Des rôles forts les uns après les autres

Après Blood Diamond, qui lui a valu sa 3e nomination, la deuxième à l’Oscar du meilleur acteur, Leo va multiplier les rôles de premier choix. A vrai dire on ne comprend toujours pas pourquoi l’Académie a boudé sa performance vertigineuse dans Shutter Island de Scorsese en 2010 ou celle, plus classique mais terriblement intense dans J. Edgar de Clint Eastwood l’année suivante.

En 2013, il est nommé au Golden Globe du meilleur second rôle pour son personnage de propriétaire raciste dans Django Unchained de Quentin Tarantino. Mais c’est son partenaire Christoph Waltz qui ira jusqu’à l’Oscar…

Finalement il faudra patienter jusqu’en 2014 pour le voir de nouveau fouler le tapis rouge de la cérémonie. Et cette fois il a le Golden Globe en poche, celui du meilleur acteur dans une comédie ou film musical pour Le Loup de Wall Street. Leo est irrésistible dans la peau de Jordan Belfort, escroc flamboyant auquel il prête son charisme son abattage, encore une fois devant la caméra de Tonton Scorsese.  

L’Oscar lui tend les bras… sauf que face à lui il y a un certain Matthew McConaughey, déjà lauréat du Golden Globe du meilleur acteur dramatique pour son rôle de cowboy séropositif dans Dallas Buyers Club. Or si DiCaprio est mondialement consacré comme l’un des meilleurs comédiens de la planète, la transformation de son adversaire, autrefois abonné aux comédies romantiques, est bluffante.

Ironie du sort, les deux hommes sont partenaires dans Le Loup de Wall Street, le premier servant de mentor au personnage du second dans la première partie du film, avec à la clé une séquences "musicale" déjà culte.

Le soir de la cérémonie des Oscars 2014, tout le monde sait que le match se joue entre les deux hommes, à commencer par leurs adversaires, Christian Bale pour American Hustle, Bruce Dern pour Nebraska et Chiwetel Ejiofor pour 12 Years A Slave.  

And the winner is...

Ses fans auront beau hurler leur colère sur les réseaux sociaux, Leo devra encore patienter pour brandir la statuette dorée dont il doit tant rêver. Pas très longtemps ? Déjà, l’acteur prépare son prochain challenge, sous la direction d’un certain Alejandro Gonzales Inarritu, fraichement Oscarisé avec son Birdman…  

A LIRE AUSSI 
>> 
Pourquoi "The Revenant" a tout pour vous rendre dingo
>>  La nature, les Oscars : les confidences de DiCaprio >>  Le jour où Leonardo a failli gagner un Oscar, épisode 1  
>> Le jour où Leonardo a failli gagner un Oscar, épisode 2
>> Le jour où Leonardo a failli gagner un Oscar, épisode 3 >> Découvrez le palmarès des Oscars 2016


Jérôme Vermelin

Tout
TF1 Info