Le prince Harry pas autorisé à se payer une protection policière au Royaume-Uni

par D.D.F.
Publié le 23 mai 2023 à 15h28

Source : Couronnement de Charles III

Un juge londonien a mis fin à la possibilité d'un procès dans le dossier qui oppose le duc de Sussex au ministère de l’Intérieur britannique.
Le fils du roi Charles III réclamait de pouvoir financer lui-même la protection policière dont il bénéficiait sur le sol britannique jusqu’à son départ fracassant il y a trois ans, et à laquelle il n'a plus droit.
Ce recours était le deuxième concernant sa sécurité, l'autre dossier est toujours en cours.

Il a perdu une première bataille. Le prince Harry, qui souhaitait pouvoir payer lui-même sa protection policière lorsqu’il se trouve au Royaume-Uni, a vu sa demande rejetée par la justice britannique ce mardi 23 mai. Le duc de Sussex avait demandé à saisir la Haute Cour pour contester le refus qui lui a été opposé par le Home Office, le ministère de l'Intérieur. Mais un juge a fermé la porte à un procès, rejetant en plusieurs points les arguments du prince, rapporte l’AFP. 

Le dossier n'est pas clos

Harry et Meghan bénéficiaient de la protection de Scotland Yard jusqu’à leur départ fracassant de la famille royale il y a trois ans. Ils martèlent depuis que l’équipe de sécurité privée dont ils bénéficient aux États-Unis n’a pas accès aux renseignements nécessaires pour pouvoir assurer la sécurité de leur famille sur le sol britannique. Le prince a régulièrement répété qu’il limiterait les déplacements avec sa femme et ses enfants tant que cette question n’était pas réglée.

Lors d'une audience mi-mai, le ministère de l'Intérieur avait de son côté fait valoir qu'il n'était "pas approprié" que des personnes fortunées "achètent" une protection pouvant inclure des agents armés lorsqu'il a été décidé que "l'intérêt public ne justifie pas" qu'elles reçoivent une protection sur la base d'un financement public. Ce recours de Harry était le deuxième concernant sa sécurité. L'autre dossier est toujours en cours. L’épineuse sécurité des Sussex a été mise en lumière la semaine dernière quand la voiture du couple a été prise en chasse par des paparazzis à New York.

Le porte-parole de Harry et Meghan assure qu’ils ont "frôlé la catastrophe" et que l’issue de cette "course-poursuite" aurait pu être "fatale". De quoi rappeler le drame qui a coûté la vie à Lady Di dans le tunnel de l’Alma à Paris le 31 août 1997. 

En guerre contre les tabloïds depuis des années, le duc de Sussex mène une autre guerre judiciaire contre eux. Il est attendu en juin dans un tribunal londonien pour témoigner. Une prise de parole qui sera forcément très scrutée.


D.D.F.

Tout
TF1 Info