Le prince Harry s’invite dans les coulisses du Grand Prix de F1 des États-Unis

Publié le 23 octobre 2023 à 13h41

Source : JT 20h Semaine

Le duc de Sussex a assisté dimanche 22 octobre à la course sur le circuit des Amériques à Austin, au Texas.
Il a notamment été photographié dans les stands des écuries Mercedes et Red Bull Racing, où il a été reçu comme un prince.
L’occasion de retrouver son compatriote britannique Lewis Hamilton, qui a décroché la deuxième place avant d’être disqualifié.

Son passage dans le paddock n’est pas passé inaperçu. Badge VIP aux couleurs du drapeau américain autour du cou, le prince Harry a passé son dimanche 22 octobre au plus près des moteurs vrombissants des monoplaces de Formule 1. Le duc de Sussex a profité de l’avant-course du Grand Prix des États-Unis pour se glisser dans les coulisses du circuit des Amériques à Austin, au Texas, où les photographes ont immortalisé sa venue. On aurait rêvé d’un cliché souvenir bras dessus bras dessous avec l’acteur américain Patrick Dempsey, la star de Grey’s Anatomy et du biopic Ferrari avec Adam Driver attendu en 2024.

C’est auprès de Toto Wolff et du Britannique George Russell, respectivement directeur et pilote de l’écurie Mercedes, que le prince Harry a pris la pose. D’autres clichés le montrent aussi tout sourire chez le concurrent Red Bull Racing, hilare avec son team manager Christian Horner, époux de l’ex-Spice Girl Geri Halliwell, elle aussi présente au Grand Prix. Venu sans son épouse Meghan Markle, le duc de Sussex était accompagné d’Alexi Robichaux, le fondateur de la startup californienne BetterUp spécialisée dans le développement personnel dont il est le Chief impact officer.

Le prince Harry pose avec le team manager de Red Bull Racing, Christian Horner, le 22 octobre 2023 sur le circuit des Amériques à Austin, au Texas, avant le Grand Prix de Formule 1 des États-Unis.
Le prince Harry pose avec le team manager de Red Bull Racing, Christian Horner, le 22 octobre 2023 sur le circuit des Amériques à Austin, au Texas, avant le Grand Prix de Formule 1 des États-Unis. - Mark Thompson / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

À l’AFP, aucune photo en revanche du prince Harry auprès de Lewis Hamilton. Nul doute que les deux hommes, qui se connaissent bien, se sont forcément croisés. Il y a trois ans, c’est ensemble qu’ils inauguraient un musée consacré à l’histoire des courses automobiles au Royaume-Uni sur le mythique circuit de Silverstone. En 2014, le fils de Charles III était le premier à féliciter le pilote britannique pour le deuxième titre de champion du monde de sa carrière. "Lewis, merci beaucoup de ne pas avoir fait transpirer le public britannique. Tu es une légende absolue, bien joué mec !", lui avait-il lancé dans l’oreillette, depuis le bord de la piste à Abu Dhabi.

Ce lundi, la presse ango-saxonne faisait les gros titres sur la disqualification de Lews Hamilton, privée de sa deuxième place à Austin en raison d’une usure excessive du plancher de sa voiture. Rien en revanche sur le fait que le prince Harry, défenseur de la planète, assiste à un évènement loin d’être éco-friendly. La Formule 1, qui a pour ambition de réduire à néant ses émissions de CO2 d’ici 2030, en a produit 256.000 tonnes rien que pour la saison 2019. Les tabloïds, dont le Daily Mail, ne se privaient en revanche pas de rappeler qu’il a emprunté un jet privé pour une escapade en amoureux la semaine dernière, allant jusqu’à calculer les émissions de CO2 provoquées par ce vol. De là à croire que les médias se font plus incisifs quand Meghan est concernée…


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info