Le rappeur Moha La Squale en détention provisoire pour ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire

La rédaction de TF1info
Publié le 1 juillet 2022 à 11h48
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

L’artiste de 27 ans a été arrêté mi-juin à Paris à sa descente d’un train en provenance d’Allemagne.
Il est sous contrôle judiciaire depuis sa mise en examen, l’an dernier, pour agression sexuelle, violences par conjoint et séquestration.
Il a comparu ce jeudi 30 juin devant la cour d’appel de Paris qui a confirmé son placement en détention provisoire.

Il est apparu en survêtement gris et noir, ses cheveux longs détachés. Moha La Squale a comparu devant la cour d’appel de Paris qui devait statuer ce jeudi 30 juin sur son maintien en détention. Le rappeur est incarcéré depuis son arrestation, mi-juin à la Gare du Nord, où il arrivait dans un train en provenance d’Allemagne. Des policiers de la brigade des réseaux ferrés étaient intervenus dans le cadre d’un mandat d’arrêt pour violation de son contrôle judiciaire, rapportait alors Le Parisien.

Six plaintes

Moha La Squale avait fait appel de son placement en détention provisoire. Un appel rejeté par le tribunal, ce jeudi, selon une source judiciaire. Présente à l’audience, l’AFP a été contrainte de quitter la salle car un huis clos a rapidement été prononcé. Le rappeur a été placé sous contrôle judiciaire, l’an dernier, après sa mise en examen pour violences par conjoint, agression sexuelle par conjoint, menaces de mort par conjoint et séquestrations sur différentes victimes. Il a fait l’objet de six plaintes, pour la plupart révélées à la rentrée 2020.

De son vrai nom Mohamed Bellahmed, le rappeur parisien était l’une des grandes révélations rap de 2018. Il a martelé son innocence sur les réseaux sociaux. "Je n'ai jamais au grand JAMAIS levé la main sur une femme. Ce complot a été perpétué pour me nuire", s'était défendu Moha La Squale, fin avril 2021 sur Twitter. "Les faits sont contestés et nous sommes satisfaits qu'une information judiciaire soit ouverte car M. Bellahmed a la ferme intention de se défendre, ce qu’il a déjà commencé à faire", avait indiqué, à l'époque de sa mise en examen, son avocate Me Elise Arfi.

Lire aussi

En avril 2021, Moha La Squale avait été condamné à six mois de détention à domicile sous surveillance électronique dans un autre dossier, pour refus d'obtempérer, outrage et rébellion lors d'un contrôle de police agité l'année précédente à Paris.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info