Les Razzie Awards retirent à Bruce Willis son trophée du pire acteur de l’année

Jérôme Vermelin
Publié le 1 avril 2022 à 12h26
Bruce Willis dans "Cosmic Sin", le nanar de SF pour lequel il avait été distingué aux Razzie Awards.

Bruce Willis dans "Cosmic Sin", le nanar de SF pour lequel il avait été distingué aux Razzie Awards.

Source : Saban Films

La cérémonie du pire du cinéma américain avait consacré une catégorie entière à Bruce Willis cette année.
À l’annonce de la retraite de l’acteur pour raison de santé, les organisateurs lui avaient même rendu un hommage ironique.
Mais après des révélations sur les conséquences de sa maladie sur sa fin de carrière, ils ont finalement décidé de lui retirer sa récompense.

À Hollywood, ils font autant rire qu’ils sont redoutés. Le 26 mars dernier, lors de leur 42ème cérémonie, les Razzie Awards, les Oscars du pire, avaient frappé fort en consacrant une catégorie entière à Bruce Willis afin de "célébrer" tous les nanars dans lesquels il avait joué en 2021. Une catégorie dans laquelle figuraient 8 longs-métrages, tous privés de sortie en salle, l'acteur étant finalement primé pour sa performance dans le film de science-fiction Cosmic Sin.

Mercredi, à l’annonce de sa retraite pour raison de santé, les organisateurs avaient rendu un hommage un brin ironique à la star de la saga Die Hard. "Nous sommes profondément désolés du diagnostic médical de Bruce Willis. Ça explique peut-être pourquoi il voulait s’arrêter sur un coup d’éclat", écrivaient-ils sur Twitter, sans s’excuser.

Les dernières révélations sur la fin de carrière de l’acteur ont-elles poussé les organisateurs à changer d’avis ? Ce jeudi, ils ont en tout cas décidé de lui retirer cette récompense. "Si les problèmes médicaux sont un facteur dans la décision de tourner un film ou dans la performance d’un lauréat, nous estimons qu’il n’est pas approprié de lui donner un Razzie", écrivent-ils dans un communiqué.

Lire aussi

Dialogues coupés à la demande de son équipe, recours à un souffleur, plan de travail réduit et tir accidentel… Dans une enquête publiée jeudi dans le Los Angeles Times, de nombreux collaborateurs de l’acteur révèlent que l’aphasie, un trouble nerveux entraînant difficultés d’élocution et pertes de mémoires, a impacté les tournages auxquels a participé Bruce Willis ces dernières années.

Ce portrait douloureux laisse entendre, en creux, que l'acteur n’a pas toujours été en mesure d’évaluer les projets sur lesquels il était engagé, alors qu'il a participé à pas moins de vingt-deux tournages en quatre ans. Mais aussi qu’il n’a jamais été en capacité de donner toute la mesure de son talent, au risque d’écorner sa légende.


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info