Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Megan et Harry vs. Kate et William : comment la famille royale s’engage pour l’Ukraine

Delphine DE FREITAS
Publié le 28 février 2022 à 13h35
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les deux couples ont affiché leur soutien au peuple ukrainien ce week-end, alors que se poursuivait l’exode de milliers d’entre eux pour fuir les bombardements russes.
Deux prises de parole, deux styles mais surtout deux contextes différents.
Si les Sussex ont la liberté de parler politique, les Cambridge ont eux pour règle tacite de ne jamais prendre parti.

C’est un message inattendu, que la presse britannique s’est empressée de relayer ce samedi. Car jamais la famille royale ne s’exprime sur les sujets politiques en cours. Encore moins quand il s’agit d’un conflit d’une telle envergure. Avant d’emmener leur fils aîné George voir un match du tournoi des VI Nations, Kate et William ont utilisé Twitter pour saluer le combat du président ukrainien Volodymyr Zelensky face à l’invasion russe de son pays. 

"En octobre 2020, nous avons eu le privilège de rencontrer le président Zelensky et la Première dame pour en savoir plus sur leur espoir et leur optimisme au sujet du futur de l’Ukraine", écrivent la duchesse et le duc de Cambridge qui avaient reçu le couple à Buckingham Palace. 

Nous soutenons le président et tout le peuple d’Ukraine alors qu’ils se battent courageusement pour leur avenir

Kate et William

"Aujourd’hui, nous soutenons le président et tout le peuple d’Ukraine alors qu’ils se battent courageusement pour leur avenir", concluent-ils dans un tweet accompagné du drapeau jaune et bleu, signé de leurs initiales. De quoi souligner le caractère très personnel de ce message, qui fait écho à celui diffusé la veille par Meghan et Harry. Sur le site de leur fondation Archewell, les Sussex ont profité de leur liberté totale pour se montrer plus percutants. Ils ont dénoncé "une violation de la loi internationale et humanitaire" de la part de la Russie et ont appelé la communauté internationale "à faire de même". Des mots qu’ils ont réitérés ce samedi alors qu’ils recevaient un prix prestigieux à Los Angeles.

Nous voulions avoir une pensée pour le peuple d’Ukraine qui a urgemment besoin de notre soutien continu en tant que communauté mondiale

Le prince Harry

Lauréats du President’s Award remis par la NAACP, organisation américaine de défense des droits civiques, Meghan et Harry ont fait une place à la guerre russo-ukrainienne dans leur discours de remerciements. "Avant que je commence, nous voulions avoir une pensée pour le peuple d’Ukraine qui a urgemment besoin de notre soutien continu en tant que communauté mondiale", a déclaré le prince avant de développer davantage sur son engagement.

"Il va sans dire que je viens d’un milieu très différent de celui de mon incroyable femme. Mais nos vies ont été réunies pour une raison. Nous partageons une dévotion à une vie de service, une responsabilité à défier l’injustice et la conviction que ceux qui sont le plus souvent oubliés sont les plus importants à écouter", insiste le prince Harry dans sa tenue de soirée. Depuis leur installation en Californie il y a bientôt deux ans, les Sussex travaillent leur image de philanthropes. Le couple veut aider tous ceux qu’il peut. Et ça semble agacer quelque peu outre-Manche où leurs prises de parole sont sans cesse moquées par les tabloïds.

Lire aussi

Newsweek s’est amusé à comparer les titres de presse britanniques au sujet des communiqués des Cambridge et des Sussex sur la guerre en Ukraine. Sans surprise, l’action des premiers est saluée tandis que le communiqué des seconds est vilipendé. Un deux poids, deux mesures qui rappelle celui ayant frappé les deux futures mamans lors de leurs grossesses. La simple main de Kate sur son ventre arrondi avait été encensée. Le même geste chez Meghan avait reçu un flot de critiques. Il n'y a bien que la reine qui échappe à ce barnum médiatique. Elizabeth II, remise du Covid-19, a ainsi été contrainte de reporter la réception diplomatique qu’elle devait tenir ce mercredi 2 mars "sur conseil du ministre des Affaires étrangères". Mais jamais vous ne la verrez tweeter son avis sur le sujet.


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info