Miss France 2022 : Diane Leyre succède à Amandine Petit

Geneviève de Fontenay "très choquée" que Miss France puisse un jour avoir des candidates transgenres

Delphine DE FREITAS
Publié le 11 décembre 2021 à 17h58
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

RÉACTION – La dame au chapeau a peu apprécié la sortie de la ministre Elisabeth Moreno qui, samedi matin, a indiqué que la participation prochaine de personnes transgenres au célèbre concours de beauté était "envisageable".

Après une édition du centenaire réussie l'an dernier, on la pensait en paix avec l’organisation du concours qu’elle a longtemps incarné. Mais c’était mal connaître Geneviève de Fontenay qui, à quelques heures de l’élection de Miss France 2022, s’est fendue d’un énième communiqué polémique dans lequel elle réaffirme son refus de voir les règles changer, sur un point en particulier : "Je suis très choquée par la possibilité de voir le concours Miss France ouvert aux candidates transgenres", écrit-elle. 

"Miss France n’est pas un concours contre-nature ! C’est une élection qui symbolise l’élégance dans une ambiance saine et nationale ! Il faut arrêter de saccager l’image de Miss France", conclut-elle, soulignant notamment que c’était elle la présidente du comité Miss France "et non Sylvie Tellier". Des propos jugés transphobes et qualifiés "d’immondes" par l’adjoint à la maire de Paris Jean-Luc Romero-Michel. 

Geneviève de Fontenay s’est exprimée en réaction à la déclaration d’Elisabeth Moreno un peu plus tôt dans la journée. Interrogée sur Europe 1 sur l’évolution des règles d’un concours souvent jugé archaïque, la ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes a affirmé que la participation de personnes transgenres était "envisageable" et "a fait partie des discussions" qu’elle a eues avec Alexia Laroche-Joubert, la nouvelle patronne de la société Miss France

En 2018, l'Espagnole Angela Ponce est devenue la première transgenre à participer à Miss Univers. Cette année, le concours Miss USA a accueilli sa première candidate transgenre. Alors, à quand en France ?


Delphine DE FREITAS