Miss France 2022 : Diane Leyre succède à Amandine Petit

L’actrice transgenre Andréa Furet, 2e de Miss Paris : "Ce titre est vraiment synonyme de victoire"

Delphine DE FREITAS
Publié le 19 juin 2022 à 22h42
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

La comédienne de 20 ans, révélée dans le téléfilm de TF1 "Il est elle", s’est distinguée lors de l’élection de Miss Paris, ce dimanche.
Le jury a décerné la deuxième place à celle qui s'était déjà classée parmi les six candidates favorites du public du Lido.
"Ça prouve que les gens sont prêts pour le changement", juge-t-elle pour TF1info.

Les touristes s’arrêtent pour prendre des photos, comme un dimanche ordinaire sur les Champs-Élysées à la mi-journée. Sauf qu’ils ne mitraillent pas l’Arc de Triomphe, mais la longue file d'attente qui s’est formée devant le Lido. La faute aux nombreuses écharpes de Miss et aux couronnes qui brillent sur la plus célèbre des avenues parisiennes. Alors que les Français étaient appelés aux urnes pour élire leurs députés ce dimanche 19 juin, les Parisiens avaient rendez-vous pour désigner leur nouvelle reine de beauté. 

"C'est fou !" : première candidate transgenre de l'histoire des Miss en France, Andréa Furet, 20 ans, a été élue première dauphine de Miss Paris 2022. - TF1info

Douze candidates ont défilé sur la scène du mythique cabaret, déterminées à prendre la suite de Diane Leyre. "Elle est où Miss France ?", s’interroge une fillette derrière nous, cherchant du regard la pétillante brune de 24 ans qui a décroché le titre national en décembre après avoir été sacrée Miss Paris et Miss Ile-de-France. Mais petite déception, la Parisienne était en déplacement à Montpellier avec Miss Ukraine, de passage dans l’Hexagone pour récolter des fonds en faveur des orphelins de guerre ukrainiens. C’est Camille Journet, sa première dauphine, qui a déposé la couronne sur la tête de la gagnante.

Une candidate bientôt mariée, une autre âgée de plus de 24 ans

Sur scène, le spectacle ressemble à n’importe quelle élection de Miss. Des chorégraphies assurées en robe de soirée et en maillot de bain, des prises de parole répétées et parfois chancelantes. Mais cette édition 2022 de Miss Paris est très significative des avancées qui s’opèrent progressivement dans les concours de beauté. À l’image d’une candidate à Miss Alsace qui est mariée et mère de famille, une prétendante parisienne annonce, lors de sa prise de parole, qu’elle "se marie bientôt". La levée de la limite d’âge a permis à Océane Bobeche, 25 ans, de se présenter à nouveau et de cette fois l’emporter. "L’an dernier, j’étais deuxième dauphine de Diane Leyre et j’ai retenté ma chance parce que j’y croyais. Je suis persévérante. Grâce au changement de règlement, j’ai cette écharpe", commente pour nous la jeune femme qui est couturière dans une grande maison de luxe française.

"Le changement, c’est d’actualité. On est super fières. J’ai deux dauphines géniales", ajoute-t-elle, très émue après avoir serré ses parents dans ses bras. Sa première dauphine avait fait sensation dès l’annonce de sa participation. "Je suis extrêmement fière et touchée d’être la première femme transgenre à inscrire son nom dans l’histoire des Miss", a déclaré Andréa Furet lors de son discours chaleureusement applaudi en début de cérémonie. "Aujourd’hui encore, en 2022, beaucoup de jeunes sont malheureusement rejetés, incompris, parfois harcelés, simplement parce qu’ils essaient d’être eux-mêmes. Je pense que ce titre pourrait être une belle façon de leur montrer qu’on peut être qui on est vraiment et réussir dans n’importe quel domaine", a poursuivi l’actrice de 20 ans qui a parlé avec délicatesse de la transidentité dans le téléfilm de TF1 Il est elle.

En route vers Miss Ile-de-France ?

Si elle n’a pas remporté l’élection de Miss Paris, Andréa Furet se dit "très contente du résultat". "Participer à ce concours, c’était un objectif que je voulais concrétiser. J’ai toujours voulu le faire et quand je me suis rendue compte que c’était possible, je l’ai fait. Je ne le regrette pas !", raconte-t-elle à TF1info, ravie que les règles aient été chamboulées. "Beaucoup de filles n’auraient pas pu participer l’année dernière et se retrouvent cette année. Vive le progrès !", souligne-t-elle, affichant fièrement son écharpe symbolisant sa deuxième place. Alexia Laroche-Joubert, nouvelle patronne de la société Miss France, avait dès décembre confirmé que les candidates transgenres étaient les bienvenues. "Ce qu'on a toujours dit, si vous lisez bien le règlement, c'est qu'on demande que l'identité civile soit 'féminin'. Donc il n'y a pas de problème", avait-elle expliqué.

Le résultat d'Andréa Furet est d’autant plus important que le trio de tête a été désigné par un jury parmi les six candidates plébiscitées par le public, dont elle faisait donc partie. "C’est génial !", sourit-elle. "Être première dauphine, c’est fou. Ça prouve que les gens sont prêts pour le changement, sont prêts à l’inclusivité et au vivre ensemble, ça fait très plaisir. Ce titre est vraiment synonyme de victoire", insiste-t-elle.

En recherche constante de nouveaux défis, Andréa Furet n’en a peut-être pas encore fini avec l’univers des Miss. L’élection de Miss Paris étant qualificative pour Miss Ile-de-France, la jeune femme a été retenue pour le casting final du concours régional qui élira sa représentante le 22 octobre prochain en vue de Miss France 2023.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info