Mort de Kirstie Alley, star de "Allô maman, ici bébé", des suites d'un cancer foudroyant

par Jérôme VERMELIN
Publié le 6 décembre 2022 à 7h54
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Malade d'un cancer, la comédienne américaine est décédée à l'âge de 71 ans ce mardi 6 décembre.
En 1989, elle était la vedette de "Allô maman, ici bébé", la comédie à succès avec John Travolta.

Elle n’avait rien dit de son état de santé. La comédienne américaine Kirstie Alley est décédée à l’âge de 71 ans, emportée par un cancer qui avait été "seulement découvert récemment", annoncent ses enfants True et Lillie Parker qui décrivent une mère "incroyable, courageuse et aimante". Dans un communiqué, ils précisent qu'elle était "entourée de sa famille proche et elle s’est battue avec beaucoup de force", précisent-ils. "Aussi iconique qu’elle pouvait être à l’écran, elle était une mère et une grand-mère encore plus incroyable".

Originaire du Kansas, Kirstie Alley avait débuté sa carrière en participant à un jeu télé, avant de décrocher de petits rôles au cinéma dans la saga Star Trek puis dans la sitcom Cheers qui lui a valu son premier Emmy Award de la meilleure actrice. Mais son rôle le plus célèbre restera sans doute celui de Mollie Jensen, l’héroïne de la comédie Allô maman, ici bébé (Look who's talking en VO), réalisée en 1989 par Amy Heckerling.

Elle y incarne une business woman qui après être tombée enceinte d’un homme marié, accouche avec l’aide d’un chauffeur de taxi joué par John Travolta qui devient la nounou de l’enfant. Immense succès au box-office, le film a la particularité d’être raconté en voix par le bébé, avec la voix de Bruce Willis dans la version originale, et Daniel Auteuil dans la version française. Il aura deux suites, en 1992 et 1993.

À l’écran, Kirstie Alley prouve ensuite qu'elle n'est pas abonnée aux comédies. Elle apparaît notamment dans Harry dans tous ses états de Woody Allen et Le Village des Damnés de John Carpenter. En 1994, elle remporte son deuxième Emmy Award pour le téléfilm David’s Mother, un drame où elle joue la mère d’un enfant autiste.

Lire aussi

Minée par ses problèmes de poids, elle disparaît des écrans quelques années et refait surface dans la série comique Fat Actress en 2005, où elle joue son propre rôle, avant de participer à plusieurs émissions de télé comme Danse avec les stars, décrochant la deuxième place du concours en 2011. On la revoit ensuite dans Scream Queens, en 2016.

Côté coulisses, Kirstie Alley était membre de longue date de l'Église de Scientologie, comme John Travolta. En 2020, elle révèle avoir voté pour Donald Trump à l’élection présidentielle de 2016 et lui apporte son soutien face à Joe Biden lors de sa deuxième course à la Maison Blanche. Mariée à deux reprises, elle a eu deux enfants avec l’acteur Patrick Stevenson.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info