C'était un couturier de génie, un visionnaire de la mode : Paco Rabanne est mort à l'âge de 88 ans, annonce sa marque ce vendredi.
De son vrai nom Francisco Rabaneda y Cuervo, il est décédé dans sa maison de Portsall (Finistère).
Retour sur un parcours hors normes.

Le monde de la mode est en deuil. Le célèbre couturier espagnol Paco Rabanne est mort à l'âge de 88 ans, annonce sa marque ce vendredi 3 février. Selon Le Télégramme, il est décédé dans sa maison de Portsall, dans le Finistère. 

"La Maison Paco Rabanne souhaite rendre hommage à notre créateur et fondateur visionnaire décédé aujourd'hui à l'âge de 88 ans. Parmi les figures de mode les plus marquantes du XXe siècle, son héritage restera une source d'inspiration constante. Nous sommes reconnaissants à Monsieur Rabanne d'avoir établi notre héritage avant-gardiste et d'avoir défini un avenir aux possibilités illimitées", indique un communiqué publié sur les réseaux sociaux. Artiste excentrique et autodidacte, il avait révolutionné la haute couture avec ses créations expérimentales.

"Ce n'est pas un couturier, c'est un métallurgiste !", disait de lui Coco Chanel. Né le 18 février 1934 à Pasaia, en Espagne, Paco Rabanne baigne dans la mode depuis son enfance avec une mère "première main" chez Cristobal Balenciaga.  

Son père, colonel dans les forces républicaines, est assassiné en 1936 par les armées franquistes. Il a 5 ans lorsque sa famille fuit l'Espagne pour s'installer à Morlaix, dans le Finistère. En 1951, Paco Rabanne entre à l'École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris pour étudier l'architecture. 

Le pionnier de la mode futuriste

Passionné de mode, il finance ses études en réalisant des croquis de mode puis en devenant accessoiriste pour les grandes maisons (Nina Ricci, Balenciaga, Pierre Cardin…). En 1959, il imagine une série de sept robes avec des lignes géométriques, apportant déjà sa patte. 

En 1965, sous le nom de Paco Rabanne, il se lance dans la fabrication artisanale d'accessoires comme des boutons qu’il vend à de grandes marques comme Balenciaga, Dior et Givenchy. La même année, il lance sa première collection "Manifeste" de robes en métal et autres matériaux improbables, qu’il présente à l’hôtel George V. 

Mes modèles sont des armes. Quand on les ferme, on croit entendre un revolver
Paco Rabanne

Véritable pionnier dans son domaine, le créateur adepte de la mode futuriste n'hésite pas à utiliser des matériaux inhabituels comme des pinces, des disques de métal ou des chaînes sur ses créations. "Mes modèles sont des armes. Quand on les ferme, on croit entendre un revolver", affirme-t-il au magazine Maire Claire, en 1967. 

Il ouvre sa maison éponyme en 1966, au 33 rue Bergère à Paris. Il collabore ensuite avec le milieu du cinéma (Deux ou trois choses que je sais d'elle, de Jean-Luc Godard, Les Aventuriers de Robert Enrico ou encore Voyage à deux de Stanley Donen), de la musique et de la danse. Françoise Hardy marquera les esprits en portant l’une de ses robes, réalisée en plaques d'or incrustées de diamants. Anouk Aimée, Jane Birkin, Jeanne Moreau ou Brigitte Bardot plébiscitent la marque. Idem pour Mylène Farmer qui fera appel à lui pour ses costumes de scène en 1996.  

Ses parfums sont parmi les plus vendus dans le monde

Il connaîtra aussi le succès dans le monde de la parfumerie. Il lance son premier parfum Calandre en 1969. Suivront Métal, La Nuit, Sport et Ténéré. Mais surtout XS, Paco, 1 Million et Lady Million, qui sont parmi les plus vendus au monde. À partir de 1999, il se retire progressivement des podiums, quittant d'abord la haute couture, puis le prêt-à-porter. La marque renaitra de ses cendres en 2013 sous la houlette du designer breton Julien Dossena, qui l'imposera comme l’une des griffes de luxe les plus innovantes de l’industrie. 

Passionné d'ésotérisme, Paco Rabanne fera parler de lui pour ses interventions excentriques sur les plateaux de télévision et ses prédictions, souvent fausses. Il avait notamment affirmé que la fin du monde surviendrait en 1999 avec le crash de la station Mir sur Paris, en s'appuyant sur une lecture toute personnelle des prophéties de Nostradamus. Des déclarations polémiques qui lui ont fait un peu de son aura auprès du grand public. L'Histoire retiendra probablement plutôt l'héritage immense de cet avant-gardiste de la mode. 


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info