RECAP - USA Network diffusait "Kernel Panic", l'épisode 3 de la saison 2.0 de "Mr. Robot". Elliot tente toujours de reprendre le contrôle de son esprit, alors que F Society es tplus que jamais dans l'oeil du FBI et de l'agent Dominique DiPierro.

La saison 2 de Mr. Robot nous plonge définitivement dans l'esprit d'Elliot, bien plus que la première. Dans les trois épisodes diffusés par USA Network, le personnage brillamment incarné par Rami Malek tente de fuir Mr Robot (Christian Slater), reprendre le contrôle de son propre esprit, être lui-même conscient du monde dans lequel il vit. En ce sens, cette deuxième saison nous fait perdre aux téléspectateurs toute notion de la réalité. Comme ce moment où Elliot se fait enlever par la mafia, et forcé d'avaler du ciment dans un parking désert.

Est-ce la réalité ?

Bien sûr, tout ceci n'est qu'une hallucination provoquée par Mr Robot, pour faire recracher à Elliot les cachets d'adderall qu'il a pris pour se débarrasser de l'image de son père et reprendre le contrôle. Il n'hésite pas à remuer son vomi pou les récupérer et les ré-ingurgiter. Sam Esmail, qui réalise tous les épisodes de cette saison 2, nous présente un Elliot totalement libre, dépendant de ces cachets qui font disparaître Mr. Robot durant plusieurs jours. Un Elliot presque flippant, qui ri, parle, mais ne dort pas et prêt à l'implosion. C'est là que le titre de l'épisode rentre en jeu.

"Kernel Panic" est l'erreur système du noyau qui touche un système d'exploitation, qui touche Elliot alors que les messages d'erreur s'enchaînent sur notre écran. Il hallucine à nouveau, voit des scènes en boucle. Esmail film avec brio cette erreur fatale interne et nous immerge un peu plus dans la tête du personnage. Il - et le téléspectateur par la même occasion - comprend que le contrôle n'est qu'une chimère, et qu'il doit laisser cette part sombre, incarnée par Mr Robot, à la surface.

Elliot et les autres

Sam Esmail profite de la longue durée - une heure - de son épisode pour offrir aux personnages secondaires de la consistance. Que ce soir Angela, qui s'implique de plus en plus dans son boulot pour E Corp, allant jusqu'à séduire Mr. Price, Ray (Craig Robinson) se confie à Elliot, et lui raconte comment il parle à haute voix à sa femme décédée, tous les jours pour essayer d'avancer, et bien sûr, Dominique DiPierro (Grace Gummer), qui traque F Society après le meurtre de Romero, et qui se rapproche dangereusement de leur piste.  

Ces deux derniers personnages apportent une nouvelle dimension à Mr. Robot - la série - et un nouveau terrain de jeux pour Sam Esmail. Ray et Dom semblent tout aussi déconnectés qu'Elliot, le premier parlant dans le vide à haute voix, la seconde parvenant rarement à trouver le sommeil, et ayant pour seule amie Alexa, la voix d'un Amazon Echo sur sa table de nuit. "Kernel Panic" nous offre une heure dense et promet une deuxième saison aussi exaltante qu'éprouvante psychologiquement.

A LIRE AUSSI 
>>  Qui est Rami Malek, la star discrète de "Mr Robot" ?
>>  "Mr. Robot" saison 2, épisodes 1 et 2 : prendre le contrôle, retrouver la confiance  


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info