Décédé en 2018, le chanteur populaire aurait eu 100 ans ce mercredi 22 mai.
Un anniversaire célébré comme il se doit par ses proches, mais aussi par ses admirateurs qui rendent hommage à son répertoire.
L’occasion parfaite aussi pour "Monsieur Aznavour, le film co-réalisé par Grand Corps Malade avec Tahar Rahim, de dévoiler ses premières images.

Ils sont venus, ils sont tous là. Pas pour rendre hommage à la "mamma" mais au patriarche d’un clan qui continue à honorer son art près de six ans après sa disparition. Ce mercredi 22 mai, Charles Aznavour serait entré dans le cercle fermé des centenaires. Né en 1924, le chanteur français d’origine arménienne avait un projet fou, celui de monter sur scène pour marquer cet anniversaire pas comme les autres. "Mieux que ça, il disait : 'Quand j’aurai 100 ans, je ne ferai plus que trois dates par mois'", se souvient son fils Mischa sur TF1.

"De nombreuses raretés et versions inédites"

Charles Aznavour n’aura jamais cessé de chanter. Les Japonais auront la primeur de ses derniers concerts en septembre 2018, à Tokyo puis Osaka. Le chanteur de 94 ans s’éteint un mois plus tard dans les Alpilles, sans pouvoir honorer les rendez-vous qu’il avait donnés au public français pour la fin de l'année. Sa musique continue à résonner dans les salles de spectacles de l’Hexagone en ce mois anniversaire. À Paris, le Grand Rex accueille ce samedi le chanteur Jules Grison accompagné d’un orchestre symphonique pour reprendre le large répertoire de l’artiste.

La famille Aznavour prépare elle aussi son propre évènement, "Aznavour célébration", fixé le 24 novembre au Palais des Congrès de Paris. Un "ciné-concert" dans lequel Mischa Aznavour promet de "mettre toute sa connaissance de son père". 

"On va faire un truc très personnel, je pense que ça sera très émouvant. On va voir des extraits de films et de chansons. C’est lui qui chantera avec l’orchestre live", précise-t-il. La voix du grand Charles, unique, a été remasterisée pour un coffret inédit réunissant pour la première fois l’intégralité de sa discographie : 100 CD pour 100 ans, mêlant titres en français et en langues étrangères, enregistrements studio et live ainsi que de "nombreuses raretés et versions inédites", selon son site officiel.

"Emmenez-moi" et "J’me voyais déjà" se font entendre dans le premier aperçu de "Monsieur Aznavour", dévoilé à l’occasion du 100ᵉ anniversaire de la naissance du chanteur. Signé Mehdi Idir et Grand Corps Malade, le film se donne pour mission de raconter "le parcours exceptionnel et intemporel" d’un "monument de la chanson" devenu "symbole de la culture française". Le biopic se concentrera sur l’ascension de l’artiste dans les années 1950. Une idée émise par Charles Aznavour lui-même, qui avait validé ce projet avant sa disparition.

Le teaser fait le choix de ne jamais montrer le visage de Tahar Rahim. L’acteur doublement césarisé a accepté de relever un défi aussi audacieux que celui de Marion Cotillard dans La Môme. Il faudra patienter jusqu’au 23 octobre pour découvrir cet hommage cinématographique à Charles Aznavour. 

Dans la capitale, place a été faite pour des cérémonies plus officielles. Une plaque en sa mémoire a été installée dans la rue du IXe arrondissement, où il a vécu avec ses parents pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce mercredi, sa famille se réunit pour inaugurer un jardin à son nom près des Champs-Élysées. La Poste aussi y est allée de son clin d’œil avec un timbre spécial édité à son effigie. Une légende, on vous dit !


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info