Une chanson du nouvel album de Tayc, publiée ce mardi pour la Saint-Valentin, a provoqué la colère des internautes.
Après 24 heures d'incompréhension, l'ex-vainqueur de "Danse avec les stars" a décidé de la retirer des plateformes.
Refusant de "banaliser les violences sexuelles", il annonce également son intention d'en réécrire les paroles.

Tayc va revoir sa copie. Ce mardi, l'autoproclamé "prince de l'afro love" publiait Room 96, un album "spécial Saint-Valentin" sur lequel figurait la chanson "Quand tu dors". En découvrant les paroles, de nombreux internautes sont venus partager leur étonnement, voire leur malaise profond sur les réseaux sociaux, certains l’accusant de faire l’apologie du viol conjugal et beaucoup réclamant qu’il "supprime" sur le champ.

"J’rentre du boulot, toi tu dors déjà. Et plutôt que de te réveiller, je… Ah et puis laisse tomber", lance l’ancien vainqueur de "Danse avec les stars" sur un instru chaloupé dont il a secret.  "Pourquoi te le dire ? Pourquoi prévenir ? T’es tellement belle quand tu dors", continue le chanteur sur le refrain. Ou encore : "Tes lèvres sont fermées mais j’entends ton appel. Je dois hanter ton sommeil. Je dois te consommer."

Un mea culpa en deux temps

Dans un premier temps, Tayc manifeste son incompréhension. "Pour les personnes qui n’auraient pas compris le sens du titre, à aucun moment il n’est question de relation intime sans consentement", écrit-il dans un tweet publié mardi après-midi et effacé depuis. "C’est un couple. Cette femme dort. Son homme rentre, la voit, la réveille, et décide d’embellir leur nuit."

L’explication de texte n’atténue pas la colère, au contraire. Si bien que dans la soirée, le chanteur annonce sa décision de retirer "Quand tu dors" des plateformes, le temps d’écrire une nouvelle version des paroles. Dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux, il avoue qu’il y a "peut-être une ambiguïté" tout en assurant qu’il "blâme le viol conjugal"…

Un mea culpa qu’il prolonge dans un communiqué écrit. "J'ai tenté maladroitement d'indiquer que le texte parlait d'un couple amoureux ET consentant, pimentant leur vie avec un jeu de rôle", avoue le chanteur. "Je refuse que ma musique serve un message ambiguë ou banalisant toute forme de violence, et encore moins les violences sexuelles même au sein du couple."

Si "Quand tu dors" n’est plus accessible en streaming, elle était toujours disponible à l’achat sur une célèbre plateforme de téléchargement payante ce jeudi matin. Dans l’attente de la nouvelle version ? L'album Room 96 figure, lui, toujours dans le top 3 des meilleures ventes d'albums.

Ces derniers mois, des artistes américaines très en vue, comme Beyoncé et Lizzo, ont été contraintes, elles aussi, de revoir leur copie sous la pression des internautes. Dans les chansons "Heated" et "Grrrls", toutes les deux avaient utilisé "Spaz", un mot d’argot désignant la diplégie spastique, une forme de paralysie cérébrale, pour désigner leur état mental de manière imagée. Mauvais goût ou maladresse ? Toujours est-il qu'après avoir été provisoirement retirés des plateformes, les titres en question ont été republiés avec des paroles différentes.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info